Category: Steve Jobs

Oui, mais…

Infinite Loop AppleComme prévu, Apple a annoncé hier soir un bénéfice trimestriel qui, pour la première fois depuis dix ans, est inférieur à celui du trimestre correspondant de l’année précédente. Il passe en effet de 11,6 à 9,5 milliards de dollars, une diminution de 18%. C’est important. Est-ce dû à la crise économique, à la concurrence des autres marques, à l’absence de nouveauté chez Apple,…? Un peu de tout, probablement. Mais à l’heure où certains pointent un doigt accusateur vers Tim Cook, allant jusqu’à demander sa tête, il faut noter que les ventes d’iPhone ont progressé de 35,1 à 37,4 millions. Et que celles d’iPad ont littéralement explosé: de 11,8 à 19,5 millions. Certes, ce dernier chiffre ne permet pas de connaître la proportion d’iPad et d’iPad mini, mais elle montre à quel point ce qui est toujours aujourd’hui la meilleure tablette du marché continue à susciter l’engouement.
Dans le même temps, Apple a vendu « un peu moins de quatre millions de Mac, à comparer aux 4 millions du même trimestre de l’exercice précédent ». L’entreprise californienne fait donc plutôt mieux que les autres fabricants informatiques qui, dans plusieurs cas, se prennent ces derniers mois une véritable gifle (Acer, HP,…).
Alors, Tim Cook a-t-il vraiment tout faux? On connaît beaucoup d’entreprises qui signeraient des deux mains pour de tels résultats. Mais évidemment, il y a les actionnaires et la concurrence. Même si le cours de l’action est récemment tombé aux environs des 400 dollars alors qu’elle flirtait voici quelques mois encore avec la barre des 700 dollars, Apple a annoncé une augmentation du dividende versé aux actionnaires. Et forte d’un « solde de trésorerie de 145 milliards de dollars », l’entreprise a annoncé hier soir une série d’importantes nouveautés pour l’automne. C’est à ce moment-là, probablement, qu’on pourra « juger » de l’aptitude de Tim Cook et de ses équipes à prolonger la voie tracée par Steve Jobs. Cela veut-il dire qu’on ne découvrira rien avant? Pas sûr. Mais d’ici là, les rumeurs quant à une iTV, une iWatch, un iPhone 5S et de nouveaux Mac ne vont faire qu’amplifier.

Mini, mini, mini

A partir du moment où Apple présentait un « petit » iPad, on se disait que son PDG mettrait un point d’honneur à expliquer ce retournement de situation au vu des déclarations de Steve Jobs voici deux ans à peine. Pour rappel, Jobs avait expliqué que, seule, la taille de l’iPad, était appropriée pour bénéficier pleinement des applications. Et il avait été plus loin en affirmant que même si, dans l’avenir, une nouvelle technologie d’écran devait voir le jour et permettre de profiter pleinement du niveau de qualité requis par Apple, « il faudrait vendre ces tablettes avec du papier de verre… pour limer le bout de nos doigts, trop gros pour un écran de cette taille« . On peut réécouter cette intervention ici.

Mais, non, pas un mot. Tim Cook n’est pas revenu sur ce credo de son illustre prédécesseur. Chez Apple, Steve Jobs restera une figure « exploitable » de temps en temps, notamment sur le plan marketing, mais pour le reste, sa page est définitivement tournée, sinon oubliée. Un an après…

On ne veut pas dire par là que l’iPad mini dévoilé hier par Phil Schiller est une mauvaise idée. Que du contraire: l’objet risque d’être l’un des cadeaux les plus recherchés cet hiver sous le sapin. Il est plus cher que ses concurrents? Et alors? Ne bénéficie-t-il pas d’atouts en rapport? A 329€ (prix de départ), notre avis est qu’on va se l’arracher. Et qu’il va permettre à Apple d’écraser un peu plus encore ce qui lui reste de concurrence. Même celle de Microsoft. Car le choix du 23 octobre pour annoncer l’iPad mini, un nouveau « nouvel iPad » (qui s’appelle désormais iPad avec écran Retina), un nouveau Mac mini et un nouvel iMac évoque une charge marketing et médiatique contre Microsoft et la sortie mondiale de Windows 8 (en plus des tablettes Surface), ce vendredi 26 octobre.

Mais si la présentation d’hier était riche, elle laisse un curieux sentiment. Celui d’un Apple qui n’aurait plus tout à fait l’approche d’un innovateur, mais plutôt celle d’une entreprise qui se repositionne – certes avec talent -, par rapport au reste du marché. On ne nous enlèvera pas de l’esprit que le nouvel iPad avec écran Retina est la tablette que nous aurions dû découvrir voici 7 mois. Et que l’iPad mini n’est qu’une réaction assez tardive aux concepts du même type initiés par Amazon et Google, notamment.

Au final, bien sûr, Apple reprend la tête. Sans jamais l’avoir vraiment perdue, d’ailleurs. Mais, dans l’attente de pouvoir découvrir « en vrai » les nouveaux appareils, on se dit que le côté « Waouw! » qui caractérisait la majorité des présentations signées Steve Jobs n’était pas au rendez-vous d’hier.

En France, François Hollande se veut un président « normal ». On doute que les utilisateurs des quatre coins du monde souhaitent voir Apple suivre la même voie.

Il y a une autre façon d’analyser la situation. Chez Apple, on a peut être considéré que le marché devait d’abord passer par une phase comme celle-ci. Que la puissance et l’ambition des concurrents (Amazon, Google, Microsoft: pas des nabots…!) nécessitait une (ré)action exclusivement réfléchie en terme de « guerre commerciale » à court terme. Il se murmure que, pour promouvoir le lancement de Windows 8 et des tablettes Surface, Microsoft aurait dépensé plus d’un milliard de dollars rien qu’en marketing. Face à de tels montants, l’heure n’était peut-être pas aux démonstrations de génie. Encore que la conception des produits dévoilés hier soir a de quoi impressionner. Il semble par exemple que l’iPad mini « écrase » la Nexus 7 de Google. Elle est moins chère, certes (249€ à la Fnac France), mais…

Tim Cook a indiqué hier que, depuis son lancement, l’iPad s’était vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Ce chiffre a toutes les chances de grimper au cours des deux derniers mois de l’année. Comme souvent, le principal problème d’Apple sera celui de l’approvisionnement. La demande, elle, sera là.

* * *

Un mot encore, qui n’a rien à voir avec ce qui précède: non évoqué au cours des dernières présentations, l’iPod Classic a connu une sensible transformation au cours des dernières semaines. Aucune médiatisation pour un tel événement: sans avoir changé en quoi que  ce soit, l’appareil a vu son prix augmenter dans plusieurs pays. Sans raison particulière. En Belgique, il est à 269€. En France, c’est 289. En Allemagne 259. Comment dit-on, déjà? Ah oui, « marché unique »…

10 ans de régime minceur pour l’iPad

Dans le cadre des actions judiciaires qui opposent Apple à Samsung, l’entreprise californienne a dévoilé les clichés de premiers prototypes de l’iPad datant de 2002-2004.

On le sait depuis la biographie officielle de Steve Jobs, Apple a d’abord commencé à travailler sur un concept de tablette, puis l’a repensé dans un format plus petit pour en faire l’iPhone, avant de revenir à l’idée initiale.
Comme on le voit sur ce cliché plaçant un prototype côte à côte avec un iPad 2, le modèle d’il y a dix ans était sensiblement plus grand et bien plus épais que la tablette que nous connaissons aujourd’hui.

Et au niveau de la coque, on semblait être alors dans un plastique apparentant plutôt l’appareil à un iBook.

D’autres photos sont à découvrir sur buzzfeed.com

 

Tim Cook: les grands points de son interview

Tim Cook, CEO d’Apple, ouvrait hier soir la conférence D10, en répondant aux questions de l’équipe de AllThingsD, Walt Mossberg et Kara Swisher.

Si aucune annonce fracassante n’est tombée (l’homme a habilement évité de s’étendre sur l’iPhone 5, l’éventuel iPad de 7 pouces et les hypothétiques projets TV de l’entreprise; logique, la présentation de nouveaux produits est prévue pour le 11 juin), cette interview était la première occasion de voir le successeur de Steve Jobs s’exprimer au cours d’un exercice que le fondateur de l’entreprise californienne appréciait: il s’y était plié 6 fois.

Ici, Tim Cook parle de Steve Jobs (il ne cherche pas à l’imiter), de Siri (le système serait très populaire et bénéficiera bientôt de nouvelles possibilités), de sa relation avec Facebook, de la guerre des brevets, etc.

Pas le temps pour revoir la totale? Concentrez-vous sur cette sélection des dix « meilleurs » moments de l’interview.

Vers un iPad Mini pour les fêtes?

Sans que cela leur donne forcément plus de poids, les bruits de couloir se multiplient quant à un nouveau modèle d’iPad doté d’un écran plus petit que l’actuel.

La hauteur de la tablette serait de 7,85 pouces (environ 20 cm) au lieu de 9,50 pouces (24,12 cm) pour l’actuelle. Ce format est celui qu’utilisent aujourd’hui le Nook de Barnes & Noble et le Kindle Fire d’Amazon.

Cette toujours hypothétique tablette d’Apple, qui pourrait s’appeler iPad mini, iPad nano… ou tout à fait autre chose, sortirait à la fin du troisième ou au début du quatrième trimestre.

Les prévisions de ventes pour 2012 se chiffreraient à 6 millions d’unités.

Ce petit iPad bénéficierait d’une résolution de 1024 x 768 pixels, soit celle des deux premières générations de tablettes d’Apple (sans Retina Display).

L’une des sources de ces rumeurs insistantes est le Liberty Times.

Si Steve Jobs avait, de son vivant, balayé l’idée d’un iPad de 7 pouces en raison de la taille de nos doigts, le lancement d’un modèle de 7,85 pouces pourrait s’expliquer par la volonté de l’entreprise californienne « d’occuper le terrain » actuellement laissé à ses concurrents, mais aussi de proposer un format… et un prix compatibles avec ses ambitions dans le monde de l’éducation et du jeu vidéo.

Ce nouveau format pourrait permettre à Apple d’élargir son offre d’une telle façon que le marché des tablettes pourrait commencer à chatouiller celui des ordinateurs. Un marché de 350 millions d’unités à l’horizon 2015 marquerait réellement l’avènement de l’ère « post-PC » annoncée jadis par Steve Jobs.

Mais il ne s’agit toujours que de rumeurs.. qui pourraient ne reposer que sur des tests de format réalisés par Apple, sa volonté de lancer de fausses pistes, ou… Ceci est à mettre en parallèle avec les bruits les plus divers et contradictoires émis à propos des hypothétiques ambitions de la firme à la pomme en matière de télévision, le format d’écran du prochain iPhone (4 pouces au lieu de 3,5?), etc.

Comme tous les feuilletons – bon ou mauvais -, celui-ci est « à suivre ».

Petite taille = petite mémoire?

Steve Jobs n’étant plus aux commandes, certaines « certitudes » ne le sont plus vraiment. On imagine par exemple difficilement que Jobs aurait accepté de discuter avec Samsung, ce que Tim Cook vient pourtant de faire. On pense aussi au versement de dividendes à l’intention des actionnaires.

Le changement de capitaine pourrait-il également modifier l’approche relative aux produits? C’est sur cette vague de flou que s’appuient les nouvelles rumeurs évoquant la sortie d’un iPad de petit format, peut-être dès octobre. « Il mesurerait 7 pouces » affirme l’un. « Son prix public se situerait entre 200 et 300 dollars« , prétend un autre, tandis qu’un troisième laisse entendre que la résolution de son écran serait de 2048 x 1536, ce qui lui offrirait une densité par pixel similaire à celle de l’iPhone 4S et supérieure à celle du nouvel iPad.

Infos ou intox?

Il est évident qu’avec un appareil de ce format, Apple élèverait d’un niveau la guerre commerciale que lui livrent Samsung et Amazon, notamment. Mais l’entreprise californienne a-t-elle vraiment intérêt à mettre sur le marché une gamme d’appareils dans ce niveau de prix, qui pourrait peut-être cannibaliser une partie des ventes du nouvel iPad ou de l’iPad 2 et réduire sa marge bénéficiaire? Ce n’est peut-être pas le meilleur moyen pour voir se réaliser la prédiction d’un analyste: une valeur d’action d’Apple qui atteindrait 2000 dollars (!) d’ici la fin 2015.

Toutes ces rumeurs – dont on ignore sur quoi elles reposent à la source – font le tour du Net, reprises et parfois enjolivées par de nombreux sites. Il faudra probablement attendre octobre… ou même plus longtemps pour savoir ce qu’il en est véritablement.

Le plus amusant est de voir les « précisions » qui sont apportées à ces rumeurs. L’une des dernières précise que, pour atteindre un prix de vente aussi agressif, ce futur « iPad mini » disposera d’une mémoire de stockage limitée à 8 GB.

Vers un iPad mini… malgré tout?

En son temps, steve Jobs avait balayé l’idée de voir un jour un iPad de format réduit, à l’image des tablettes 7 pouces proposées depuis par plusieurs fabricants: une telle taille d’écran ne permettait pas un confort d’utilisation optimal, selon Jobs, en raison de la taille de nos doigts.
En même temps, le bonhomme était parfaitement capable de retourner sa veste, lorsque les conditions du marché – disponibilité d’une nouvelle technologie, réduction du coût, etc. – l’encourageaient. Et son successeur, Tim Cook, a déjà démontré, qu’il avait sa propre route et que celle-ci pouvait, le cas échéant, se distinguer de celle qu’avait suivi Steve Jobs lorsqu’il était aux commandes d’Apple.

Alors? Car les rumeurs de la production d’une sorte de mini-iPad (iPad nano semble peu approprié) reviennent de plus belle.

Gardons les pieds sur terre: cette fois, tout part d’une info publiée par le site chinois NetEase (on vous communique le lien juste pour prouver qu’on ne l’a pas inventé, mais attention, c’est du chinois: http://game.163.com/12/0416/11/7V78MDSB00314OSE.html), qui annonce la présentation d’un tel appareil, doté d’un écran de 7,85 pouces, au cours du troisième trimestre. Et histoire d’en remettre une couche, le site précise la quantité initiale – 6 millions d’exemplaire – en plus d’un ordre de grandeur du prix public: entre 249 et 299 dollars.

Info ou intox? Impossible de se prononcer à ce stade. Mais il est clair que si l’entreprise à la pomme devait lancer une tablette dans un format plus petit, elle accentuerait sa domination sur le marché et couperait l’herbe sous le pied de plusieurs de ses concurrents qui espèrent aujourd’hui tailler des croupières à apple par ce biais.

Yellow Submarine est sur iPad

On sait à quel point Steve Jobs, grand fan des Beatles, s’est battu pour obtenir l’accord des Fab Four – enfin, des deux survivants et des veuves de Lennon et Harrison – pour proposer l’ensemble de leurs chansons sur l’iTunes Store.

Aujourd’hui, Apple offre une version interactive d’un ouvrage initialement publié en 2004 et qui s’appuie sur le film Yellow Submarine dont il reprend l’histoire.
Détail qui ne trompe pas: il s’ouvre sur une page de « crédits » qui reprend l’ensemble des mentions légales. Elle est précédée d’un sobre « For Steve »…

Ce livre numérique, à lire via iBooks, pèse 317 MB. C’est qu’il contient des animations et des séquences du film. On y entend les voix des quatre de Liverpool et même quelques extraits de chansons : All You Need Is Love, Sgt. Pepper’s,…

Un joli cadeau de Noël pour les nombreux fans des Beatles: The Beatles Yellow Submarine est gratuit!

iPad + iStation = Apple I. Oui, bon,…

C’est l’Apple II qui a permis à Apple d’acquérir sa notoriété tout en offrant gloire et fortune à Steve Jobs et à Steve Wozniak. Mais avant le Apple II, il y avait eu le… Apple I.
Vous pourriez en avoir prochainement un exemplaire chez vous.
Enfin, à peu près.

L’idée de l’iStation, c’est une base sur laquelle vous déposez un iPad qui en devient l’écran. Le clavier intégré qui se loge dans le socle de la base fonctionne sans fil. Un système d’enceintes complète le système.

Et voilà: pour 85,90 dollars, vous pouvez prendre un bain de nostalgie… tout en utilisant l’un des derniers joujoux de la technologie d’aujourd’hui.

Une idée de cadeau pour un fan de la marque à la pomme?

Hommage

Alors que sort aujourd’hui, aux Etats-Unis, la biographie officielle de Steve Jobs – elle était disponible depuis deux jours à l’aéroport de Londres -, Apple a mis en ligne l’hommage qu’elle a consacré la semaine dernière à son fondateur. Si vous comprenez un peu l’anglais, ne manquez pas ce moment, vrai et touchant, notamment l’intervention d’Al Gore. Vous pouvez le voir ici.

On s’en voudrait aussi de ne pas mentionner les deux parties de l’émission 60 Minutes de CBS: la première et la deuxième.

Pour revenir à la biographie de Steve Jobs, et avant d’avoir pu la terminer, on notera ce passage où il évoque – la rumeur courrait depuis pas mal de temps – son envie de s’attaquer au marché de la télévision, de trouver un moyen de la simplifier enfin. Il dit l’avoir trouvé. Curieusement, depuis ce matin, on voit resurgir les rumeurs qui évoquent l’entrée d’Apple sur ce marché, peut-être dès 2012. Si c’est le cas, on connaît plus d’un industriel qui passera quelques nuits blanches dans les mois à venir…

Page 1 of 212»

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.