Category: Eco

Avec Vibe, la Belle Province attaque le marché de la tablette

Initialement prévue pour septembre dernier, la tablette ExoPC Slate, rebaptisée Vibe, devrait être commercialisée outre-Atlantique d’ici 10 jours.

Les Québécois de Ciara ont choisi Windows 7 comme système d’exploitation pour une tablette proposant un écran multitouch TFT LCD HD de 11,6 pouces.

L’engin est doté d’un gyroscope, d’un accéléromètre, d’un processeur Intel Atom N450, de 2 GB de mémoire, d’une webcam 1,3 million de pixels, d’un connecteur mini-HDMI, d’un lecteur de carte SD (SDHC), de deux prises USB 2.0,… La Vibe devrait être compatible Flash.

On notera que Windows 7 serait « dissimulé » derrière une interface utilisateur exclusive, ExoPC.

Comme l’iPad, la Vibe sera proposée en version Wi-Fi (990 grammes) et Wi-FI+3G (1,020 kg) avec, chaque fois deux options: 32 ou 64 GB de mémoire. Les prix vont de 599 à 829 dollars US.

Un point faible semble devoir être l’autonomie: Ciara évoque « jusqu’à 4 heures de navigation, écoute de musique ou lecture de livres ». Pas énorme…

iPad plutôt que Galaxy Tab (sondage)

Au terme d’une enquête au cours de laquelle des consommateurs sélectionnés de façon aléatoire ont été interrogés, le bureau Piper Jaffray considère qu’une nette majorité des répondants opteraient pour l’iPad d’Apple plutôt que pour le Galaxy Tab de Samsung (source: PCMag).

Pour procéder à cette enquête, ses initiateurs ont demandé aux personnes sélectionnées de prendre chacun des deux appareils en main pendant un certain temps. De quoi leur permettre de découvrir l’approche, son utilisation, ses caractéristiques. Les participants ont ensuite eu à indiquer vers quel appareil allaient leurs préférences. Verdict: 85% pour l’iPad, 15% pour le Galaxy Tab.

Une bonne nouvelle pour Apple, d’autant que, selon un analyste du Wall Street Journal, les ventes d’iPad pourraient atteindre 32 millions d’unités en 2011 et, dès lors, devenir une des plus importantes sources de revenus de l’entreprise californienne.

Zinio: de qui se moque-t-on?

Dans ses éditions du 30 novembre, le journal L’Echo indiquait que, fort du succès de l’iPad, les éditeurs belges étaient occupés à « développer leur propre kiosque digital pour tablettes et PC ».

Ce projet serait mené sous la bannière des sociétés Pressbanking, côté francophone, et Mediargus, côté néerlandophone. L’idée serait de lancer le service auprès du grand public au cours du premier trimestre 2011. Les quotidiens belges et les magazines du groupe Roularta seraient en première ligne, « mais les concepteurs du projet espèrent rallier (…) d’autres grands éditeurs comme, par exemple, Sanoma ».

Avec ce kiosque numérique, les éditeurs belges entendraient créer une plate-forme concurrente à celles que l’on trouve sur le plan international et notamment l’américain Zinio.

Présent en Belgique depuis l’été, ce dernier aurait déjà convaincu Roularta, Bayard et Ventures. L’article de l’Echo précise que la commission prise par Zinio peut atteindre jusqu’à 50%.

Ceci explique-t-il cela? Le résident nord-américain qui, via Zinio, souhaite s’abonner aux huit numéros annuels du National Geographic Traveler, déboursera 10 dollars (7,5€), soit « 69% de moins » que le prix en librairie, qui serait de 31,92 dollars (24,43€) outre-Atlantique. Le consommateur européen francophone souhaitant profiter de la même plateforme Zinio pour acquérir les huit mêmes numéros devra quant à lui débourser 19 €, un prix représentant « 60% de réduction » sur celui de l’édition papier, qui serait de 48€.

7,5€ à New York ou Los Angeles, 19€ à Bruxelles pour profiter du même document numérisé. Et l’exemple n’est pas unique…

Ici, pas moyen de justifier cette incroyable différence de prix par un coût de transport, des frais de distribution ou des taxes de ce côté de l’Atlantique! Nous avons contacté Zinio. Voici la réponse de leur service clientèle dans un français très approximatif: « Nos prix actuel reflète notre plus bas prix de lancement ou web pour nos éditions imprimées dans chaque pays (décidé par l’éditeur). » Autrement dit, c’est pas nous, c’est eux. Un peu court…

Richard Branson parle de son Project

« Nous travaillerons initialement avec l’iPad, c’est une plateforme fantastique, elle explose littéralement partout dans le monde, elle permet de faire des choses avec un magazine que vous ne pourrriez faire avec un magazine normal qu’on trouve en librairie: elle donne la vie au magazine ». Voilà comment s’exprime Richard Branson sur CNN Money à propos du magazine Project lancé hier. Plus loin, dans l’interview, il réagit aussi face au Daily de Rupert Murdoch.

Vers une semaine cruciale pour la presse?

En théorie, Rupert Murdoch (peut-être avec Steve Jobs) et Richard Branson devraient présenter leurs projets respectifs de magazine sur iPad au cours des jours à venir. La renommée et la puissance financière de chacun d’eux permettent d’imaginer que ces concepts ont fait l’objet d’études de marché approfondies, que leur contenu et leur présentation ont été mûris et réfléchis pour garantir leur réussite. Mais en presse, aucune recette n’est infaillible et les plus grands éditeurs de la planète se plantent régulièrement. Qu’en sera-t-il de The Daily (qui pourrait en réalité s’appeler The Daily Apple News & Rumors Digest) et de The Project?

Le test lancé par les deux milliardaires sera en tout cas soigneusement observé par tout ce que la planète compte d’éditeurs attentifs à l’évolution de leur métier. Los de la sortie de l’iPad, certains ont présenté la tablette d’Apple comme « le sauveur de la presse ». L’Observatoire des Médias a posé la question de savoir si c’était le « dernier espoir pour la presse en ligne », le journal Le Monde a dit de lui que c’était la « planche de salut pour Gutenberg ».

Aujourd’hui, de très nombreux quotidiens, hebdomadaires et mensuels disposent d’une application dédiée. Formidable. Sauf que, la plupart du temps, il ne s’agit encore que de la retranscription intégrale de l’édition papier. Nous l’avons déjà écrit ici même: ce n’est pas suffisant. Pire: c’est frustrer le consommateur, l’enfermer sur un format qui n’aurait pas perçu l’évolution de notre monde et donc, à terme, le décourager de vouloir acheter un numéro ou de s’abonner à un tel support.

En théorie, The Daily et The Project seront différents. Ils exploiteront le potentiel et les caractéristiques de la tablette. Son interactivité, ses possibilités de mises à jour en ligne et bien sûr des photos, des vidéos, etc. Un succès de ces deux projets sera interprété par les autres patrons de presse comme une lumière au fond du tunnel et entraînera automatiquement la création d’autres concepts (ce qui compliquera d’autant le choix du consommateur et, par là, le succès des projets initiés, mais c’est une autre histoire…).  En revanche, un échec des projets de Murdoch et Branson aurait pour effet de glacer l’ambiance. Et les éditeurs reprendraient à leur compte la doctrine des punks, « No future ».

L’avenir de la presse va peut-être s’écrire dans les prochains jours (le Project de Richard Branson devrait être dévoilé mardi 30 novembre). Stop ou encore?

iPad 2: rumeurs et… rumeurs

Steve Jobs a beau avoir clamé qu’un écran de 7 pouces était inapproprié pour une tablette, de nouvelles rumeurs ravivent cette perspective. Le quotidien chinois Economic Daily News, qui l’avait évoquée en août dernier, indique que l’iPad 2 va entrer en production et qu’il sera sur le marché dès le début de 2011. Il aurait un port USB et deux caméras. De son côté, Digitimes précise que le successeur de l’iPad actuel présentera 5 différences: vidéophonie (probablement FaceTime), port USB, nouvelle technologie d’écran (Retina Display, comme sur l’iPhone 4), meilleure mobilité et gyroscope 3 axes.

On l’a dit, ce ne sont que des rumeurs. Qui appellent un recadrage.

On voit mal pourquoi Apple lancerait l’iPad 2 sur le marché quelques jours, voire quelques semaines à peine, après les fêtes. Ce ne serait vraiment pas un signe positif vis-à-vis des consommateurs qui vont s’en offrir un pour Noël. Apple n’est pas familier de ce genre de maladresse.

Par contre, on se souvient que l’iPad a été présenté le 27 janvier 2010. Et qu’il est sorti le 3 avril 2010 sur le marché américain. On penche davantage pour un scénario du même type. Quant au modèle 7 pouces, même si Steve Jobs est parfois revenu sur ses précédents propos parce que, dans l’intervalle, le marché aurait évolué, on voit mal pourquoi il le ferait aujourd’hui: à part le Galaxy Tab de Samsung, aucune tablette de 7 pouces n’a suscité de réel intérêt.

Apple pourrait se contenter de conserver l’iPad actuel, en en diminuant le prix, et en rajoutant un modèle plus performant avec caméras, écran Retina Display voire une prise USB (mais on est plus hésitant sur ce point: stratégiquement, Apple n’a pas grand-chose à y gagner). Il élargirait son offre sans renier sa parole et offrirait un choix au consommateur. A ce stade, vu la faiblesse de la concurrence, il n’y a guère besoin de faire plus. Mais cette théorie n’engage que nous…

Black Friday = prix cassés!

Aux Etats-Unis, le Black Friday succède à la fête de Thanksgiving et ouvre la voie aux achats de fin d’année. Traditionnellement, il est aussi l’occasion de promotions parfois très agressives dans des magasins. La philosophie a été reprise par l’Apple Store, mais au niveau mondial.

Le Black Friday, c’est demain, 26 novembre. N’espérez pas trouver sur l’Apple Store un iPad au quart de son prix normal, mais, par contre, vous devriez pouvoir y dénicher des promotions intéressantes sur des accessoires… ou peut-être plus. C’est ici que ça se passera et uniquement demain, 26 novembre 2010.

L’iPad fait le Point

Après la version iPhone, la version iPad, finalement plus logique, plus rationnelle, aussi pour une consultation confortable: l’hebdo français Le Point vient de mettre en ligne son application pour iPad qui permet de retrouver l’intégralité de l’édition papier… mais sous une forme rééditée et avec un contenu enrichi: des séquences vidéo, davantage de photos,…

Et puis, il y a l’interface, qui permet de sauter du sommaire à l’article que l’on souhaite lire bien plus rapidement qu’on ne le ferait avec l’édition papier. C’est vraiment instantané! On notera que les concepteurs de l’application ont choisi de ne travailler qu’en position horizontale. Impossible, dès lors, de découvrir une pleine page sur l’écran de l’iPad: il faut sans cesse « scroller », mais, en revanche la lisibilité est excellente et les outils de navigation bien pensés, notamment avec le « déroulé » qui permet l’affichage de chaque dessus de page (équivalent à un écran iPad) sous forme de vignettes. Ici encore, en toucher une transfère immédiatement le lecteur à l’article en question.

L’application est gratuite. Chaque jeudi, le nouveau numéro pourra être téléchargé au prix de 2,39€ contre 3,50€ pour l’édition papier. Histoire de vous encourager à l’essayer, le numéro de la semaine dernière, celui d’aujourd’hui et ceux à paraître au moins jusqu’à la fin de l’année, sont et seront téléchargeables gratuitement.

Franz-Olivier Giesbert, le directeur du Point, et les autres têtes pensantes du magazine, présentent leur nouveau bébé ici.

Cette sortie confirme l’excitation et les espoirs du monde de la presse vers l’iPad en particulier et les tablettes, en général. Pour rappel, on attend, peut-être au cours des prochains jours, la présentation de The daily, le projet de Rupert Murdoch. Et Richard Branson, le patron de Virgin, prépare, lui aussi, un magazine qui sera exclusivement publié sur l’iPad, Project, qui devrait être dévoilé le 30 novembre. Il n’y a pas à dire: ça bouge…

11% des consommateurs susceptibles d’acheter un iPad d’ici février

Selon une enquête de NPD reprise par AppleInsider, 11% des consommateurs américains seraient susceptibles d’acheter un iPad d’ici février prochain.

L’enquête confirmerait également que l’on utilise d’autant plus l’iPad qu’on le possède depuis longtemps. Le consommateur succomberait donc progressivement davantage aux charmes de l’appareil. Ceux qui l’ont depuis deux mois ou moins l’utiliseraient environ 15 h par semaine, ceux qui le possèdent depuis trois mois ou plus en seraient à une moyenne de 18h par semaine.

L’enquête montre aussi que 58% des acquéreurs ont opté pour le modèle Wi-Fi, les 42% restants ayant préféré la version Wi-Fi + 3G.

Sans en avoir l’air, Samsung…

Souvent présenté comme le plus crédible concurrent actuel à l’iPad – en dépit d’un format sensiblement plus petit -, le Galaxy Tab de Samsung se serait vendu à 600.000 exemplaires au cours des 30 jours ayant suivi son lancement. Ce résultat, s’il est confirmé, pourrait permettre à Samsung d’atteindre son objectif: un million d’unités vendues avant la fin de l’année.

Histoire de souligner que sa présence sur le marché des tablettes est tout sauf une passade, le géant coréen a par ailleurs annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat avec Polycom, présenté comme le « leader mondial des communications unifiées ».

Dans le cadre de cet accord, Polycom développera des applications vidéo basées sur les normes qui seront intégrées et distribuées sur le GALAXY Tab.

« La stratégie différenciée de Polycom consiste à offrir des solutions UC innovantes sur les plates-formes mobiles de ses partenaires et non de créer des systèmes propriétaires », déclare Sudhakar Ramakrishna, Directeur général des produits UC et Directeur du développement chez Polycom. « Contrairement aux autres applications vidéo mobiles, nous sommes persuadés que l’application de Polycom entraînera un effet de réseau chez les utilisateurs et les entreprises qui pourront se connecter entre eux grâce au SmartPad GALAXY Tab de Samsung, mais aussi grâce à d’autres systèmes de visioconférence, de téléprésence et d’applications basés sur les normes. »

Page 10 of 14« First...«89101112»...Last »

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.