Category: Eco

9,25 millions!

Comme prévu, Apple a officialisé hier soir (heure de Bruxelles) ses résultats du trimestre. Pour la marque à la pomme, c’est, selon Steve Jobs « le meilleur trimestre de notre histoire ».

Pendant ces trois mois (avril, mai et juin 2011), Apple a vendu 9,25 millions d’iPad (+183% par rapport au même trimestre de l’année dernière), 20,34 millions d’iPhone (+142%), 7,54 millions d’iPod (-20%) et 3,95 millions de Mac (+14%).

Le communiqué officiel précise: « Nous sommes vraiment ravis d’avoir réalisé le meilleur trimestre de notre histoire, avec un chiffre d’affaires et un bénéfice qui progressent respectivement de 82 % et de 125 % », a déclaré Steve Jobs, CEO d’Apple.  « Nous sommes désormais très concentrés et enthousiastes à l’idée de mettre iOS 5 et iCloud à la disposition de nos utilisateurs cet automne. »

La seule ombre à ce tableau presque euphorique est à trouver du côté de l’iPod dont les ventes sont en constante baisse depuis plusieurs trimestres. Mais on parle encore de plus de 7,5 millions d’exemplaires en trois mois…

Amazon va se mettre à la tablette

Ce n’est qu’encore qu’une rumeur, mais il semble qu’elle soit fondée. Au cours des prochaine semaines et probablement avant la fin octobre, Amazon devrait lancer une ou plusieurs tablettes tournant sous Android. On parle vraisemblablement de deux modèles.

Par question, pour le magasin en ligne, de remplacer ou simplement d’interférer avec le Kindle (sa liseuse électronique): selon certains, l’entreprise américaine ne chercherait pas plus à concurrencer l’iPad, mais plutôt à proposer un appareil à bas prix permettant l’exploitation – après achat ou location en ligne – des différentes formes de contenus vendus par Amazon: disques, films,… Une façon de « lier » les clients et de compenser son absence des artères commerciales traditionnelles ou Apple est, lui, bien présent.

Il s’agirait de tablettes dotées d’un écran de 9 pouces (±23 cm) et nettement moins ambitieuses que l’iPad. Elles ne disposeraient par exemple pas de caméra. On laisse aussi entendre que ni le design, ni la fabrication ne seraient prises en charge par Amazon: le tout aurait été confié à un spécialiste asiatique.

Pour rappel, Amazon couvre le marché belge au départ de ses filiales française, allemande, britannique et américaine. Il n’a pas revendiqué le nom de domaine Amazon.be, officiellement enregistré par un bureau d’assurances anversois (qui se contente d’une page d’accueil).

A suivre…

Alors, on disait: 1, 2, 3,…

L’iPad original a été lancé en avril 2010. A l’époque, on ne comptait que bien peu d’applications. Mais un an plus tard, fin mars 2011, on en comptabilisait déjà pas moins de 75.000. Aujourd’hui, c’est un autre seuil, bien plus important sur le plan symbolique, qui a été atteint: plus de 100.000 applications.

Il faut rendre à César… C’est MacStories qui a été le premier à découvrir cette information. Qui risque de plomber davantage encore le moral des concurrents d’Apple,… et ils n’ont vraiment pas besoin de cela! Alors que leurs propres ventes de tablettes peinent à décoller, ils auront découvert aujourd’hui cette information de Digitimes: selon ce journal basé à Taipei, Apple serait occupé à planifier une sensible augmentation des ventes dans la perspective de la fin de l’année. Alors que les commandes de composants placées pour le deuxième trimestre reposaient sur des prévisions de ventes de 7 à 9 millions d’iPad, celles prévues pour le troisième trimestre équivaudraient à un chiffre de 12 à 14 millions d’iPad vendus. Ces chiffres ne sont évidemment pas officiels.

Acer pleure, Apple rit

Initialement, Acer avait prévu de vendre entre 5 et 7 millions de tablettes cette année. Mais, récemment secouée par le départ de son leader, et désormais lancée dans une profonde réorganisation, l’entreprise asiatique revoit ses ambitions à la baisse. Une baisse plus que sensible: selon Taiwan Economic News, J.T. Wang, le « chairman » d’Acer, évoque maintenant un chiffre compris entre 2,5 et 3 millions d’unités.

Cette annonce tombe en même temps qu’une étude de comScore qui souligne l’extrême domination d’Apple sur le marché des tablettes. Le graphique ci-contre, réalisé par 9to5mac, est particulièrement parlant: l’iPad serait responsable d’une part plus que substantielle du trafic Internet réalisé au départ de tablettes: 89% en Inde, 97% aux Etats-Unis, 98% en France, 99% en Grande-Bretagne et même 100% au Japon!

Samsung va-t-il gober Nokia?

Pour Nokia, la descente aux enfers n’en finit plus. Voici quelques jours, on évoquait un rachat par Microsoft, mais il semble que les troupes de Steve Ballmer ne soient pas les seules à manifester de l’intérêt.

Research In Motion (BlackBerry) et Samsung seraient eux aussi sur les rangs. Info ou Intox?

On laisse entendre que Microsoft ne se montrerait pas assez généreux, refusant de passer au-dessus des vingt milliards de dollars, là où les Finlandais espéreraient près de trente milliards. Mais si on cite les noms de RIM et de Samsung, c’est peut-être tout simplement pour faire pression sur Microsoft.

Et l’entreprise co-créée par Bill Gates est décidément de tous les fronts puisqu’une autre rumeur laisse entendre qu’elle pourrait finalement lancer une tablette sous son propre label. Cela peut surprendre. A part la Xbox (et bien sûr le système Kinect, passé au nez et à la barbe d’Apple en raison de leur obsession du secret), les autres tentatives de Microsoft visant à produire des nouveautés technologiques sous sa marque – on pense au lecteur MP3 Zune, au smartphone Kin – se sont avérés de cuisants échecs.

Le Padfone est là! Enfin, pas vraiment…

Comme prévu, et parmi pas mal d’autres nouveautés, Asus a dévoilé aujourd’hui son concept de Padfone.

On dit bien « concept », car, à ce stade, il reste plein d’inconnues. A commencer par la date de commercialisation.

Comme on le prévoyait (voir www.ipadcentral.be/?p=2137), l’idée du Padfone consiste bien en la possible insertion d’un téléphone mobile Android dans une sorte de docking station qui la transforme alors en tablette. Dès l’insertion, l’affichage passe de l’écran du smartphone à celui de la tablette. La carte SIM du téléphone offre à cette dernière l’accès 3G.

Pour sa présentation, Jonney Shih, patron d’Asus, a utilisé une tablette de 10,1 pouces offrant une résolution de 1280×800. Mais rien n’assure que tel sera le format du modèle définitif. En réalité, tout semble encore possible: taille de l’écran, version du système d’exploitation, date de commercialisation, prix,… Asus n’aurait encore rien décidé.

Alors, simple « coup » visant à obtenir de la couverture médiatique? Ou opération visant à sonder l’intérêt du marché à large échelle? Il semble bien, en tout cas, que si le Padfone doit un jour être commercialisé, ce ne sera plus en 2011.

Les tablettes sous Android ne se vendent pas parce que…

Le patron de Nvidia n’est pas heureux. Les tablettes tournant sous Android 3.0 – que son entreprise  équipe en cartes nVidia Tegra 2 – se vendent peu. Pas bon pour le business, ça, coco!

Motorola affirme avoir vendu 250.000 exemplaires de la Xoom en avril. Pas grand-chose en comparaison du million d’iPad 2 vendu par Apple au cours de son seul premier week-end de vente! Pire: les produits d’Acer, de Samsung et d’Asus trouveraient encore moins d’intérêt auprès des consommateurs.

Pourquoi? Jen-Hsun Huang a donné sa version des faits à CNet: « C’est un problème de points de vente. C’est un problème de compétences dans les points de vente. C’est un problème de marketing vis-à-vis des consommateurs. C’est un problème de prix. Et c’est un problème de richesse au niveau des applications« .

Cela fait beaucoup de problèmes, tout ça!

Et le bonhomme n’a pas tout à fait tort. Il est étrange, par exemple, que la Xoom ne soit proposée qu’en version 3G. La disponibilité d’une version limitée à du Wi-Fi aurait permis d’afficher un prix d’entrée plus à même de séduire certains consommateurs (même si l’on sait que, en Europe, ce n’est pas l’iPad le moins cher qui se vend le mieux). On pourrait aussi soulever la question des applications: à ce stade, en combinant les applications Android 2 optimisées et Android 3, on arriverait à environ 150 titres. En face, l’iPad en propose 65.000.

Comme il connaît les règles du marché, Jen-Hsun Huang se dit néanmoins optimiste. Selon lui, les fabricants ont appris de leurs erreurs et le tir devrait être progressivement corrigé.

Les petits lapins arrivent

C’est le big boss lui-même qui l’annoncé via Twitter: plusieurs fois envisagée et systématiquement reportée, l’application Playboy pour iPad sera disponible le 18 mai. Et le message de Hugh Hefner précise que le magazine sera présenté de manière « complète et non censurée ». Ce qui interpelle: Apple aurait-il décidé d’accorder un traitement de faveur au magazine américain (en général, toute application intégrant un contenu relativement osé est interdite d’App Store) ou celui-ci a-t-il trouvé une parade? Cela pourrait consister en un contenu « sage » proposé dans l’application, un complément plus coquin n’étant accessible qu’en ligne.

Autre question: l’application du magazine américain verra-t-elle sa distribution limitée géographiquement? Du genre USA et Canada, oui, le reste du monde, non ou pas encore. Ou bien, oui pour les pays occidentaux, mais non pour les régions liées à une religion sensible à ce genre de sujet.

Rendez-vous le 18 mai pour en savoir plus…

Douze pays en plus. Et puis encore un.

Le tremblement de terre intervenu au Japon avait provoqué le report de la sortie de l’iPad 2 dans ce pays. Elle interviendra finalement demain.

Parallèlement, la tablette d’Apple sera commercialisée dans onze autres pays dès vendredi: Hong Kong, Inde, Israël, Corée du Sud, Macao, Malaisie,  Philippines, Singapour, Afrique du Sud, Turquie et Emirats Arabes Unis.

Les Chinois devront quant à eux patienter une semaine de plus: la sortie de l’iPad 2 en version Wi-Fi est annoncée à Pékin pour le 6 mai.

Sony: paire et passe!

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». C’est ce qu’on a dû se dire chez Sony en prenant la décision de se lancer sur le marché des tablettes… si longtemps après les autres. Car si la confirmation officielle du fabricant japonais est tombée aujourd’hui, les appareils annoncés ne seront sur le marché qu’à l’automne. Les appareils? Sony ne lancera pas une, mais deux tablettes: « la S1, optimisée pour un riche divertissement multimédia, et la S2, idéale pour la communication et le divertissement nomade ».

Des mois après d’autres grands noms comme Samsung, Acer, Motorola ou HP, Sony entend donc lui aussi venir chatouiller Apple en tentant de grappiller quelques-uns des 80% de parts de marché aujourd’hui détenus par l’iPad. Avec quels atouts? Les deux tablettes exploiteront Android 3.0 (Honeycomb). La S1 épouse une présentation assez traditionnelle autour d’un écran tactile de 9,4 pouces, mais se distingue par un centre de gravité décentré censé offrir stabilité et bonne prise main. La S2, elle, dispose de deux écrans de 5,5 pouces et peut être repliée pour le transport. Selon l’application ou l’utilisateur, on combinera les deux affichages ou on les utilisera comme un seul grand écran. A l’image de ce que l’on a déjà découvert chez Toshiba ou Acer, notamment, il sera aussi possible d’utiliser un écran virtuel sur un écran et de regarder un contenu quelconque sur l’autre.

Sony va évidemment chercher à profiter de sa puissance pour séduire les consommateurs: chaque modèle de Sony Tablet permettra par exemple de commander les téléviseurs Bravia de la marque japonaise. Il est probable que, d’ici la disponibilité des deux tablettes, Sony cherche à se différencier davantage de ses concurrents et à tirer parti de l’étendue de sa gamme.

Mais au bout du compte, c’est peut-être un autre point qui soldera les comptes: le prix. Et là, Sony se refuse à dévoiler son jeu.

Page 4 of 14« First...«23456»10...Last »

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.