Category: iPad 3

Mini, mini, mini

A partir du moment où Apple présentait un « petit » iPad, on se disait que son PDG mettrait un point d’honneur à expliquer ce retournement de situation au vu des déclarations de Steve Jobs voici deux ans à peine. Pour rappel, Jobs avait expliqué que, seule, la taille de l’iPad, était appropriée pour bénéficier pleinement des applications. Et il avait été plus loin en affirmant que même si, dans l’avenir, une nouvelle technologie d’écran devait voir le jour et permettre de profiter pleinement du niveau de qualité requis par Apple, « il faudrait vendre ces tablettes avec du papier de verre… pour limer le bout de nos doigts, trop gros pour un écran de cette taille« . On peut réécouter cette intervention ici.

Mais, non, pas un mot. Tim Cook n’est pas revenu sur ce credo de son illustre prédécesseur. Chez Apple, Steve Jobs restera une figure « exploitable » de temps en temps, notamment sur le plan marketing, mais pour le reste, sa page est définitivement tournée, sinon oubliée. Un an après…

On ne veut pas dire par là que l’iPad mini dévoilé hier par Phil Schiller est une mauvaise idée. Que du contraire: l’objet risque d’être l’un des cadeaux les plus recherchés cet hiver sous le sapin. Il est plus cher que ses concurrents? Et alors? Ne bénéficie-t-il pas d’atouts en rapport? A 329€ (prix de départ), notre avis est qu’on va se l’arracher. Et qu’il va permettre à Apple d’écraser un peu plus encore ce qui lui reste de concurrence. Même celle de Microsoft. Car le choix du 23 octobre pour annoncer l’iPad mini, un nouveau « nouvel iPad » (qui s’appelle désormais iPad avec écran Retina), un nouveau Mac mini et un nouvel iMac évoque une charge marketing et médiatique contre Microsoft et la sortie mondiale de Windows 8 (en plus des tablettes Surface), ce vendredi 26 octobre.

Mais si la présentation d’hier était riche, elle laisse un curieux sentiment. Celui d’un Apple qui n’aurait plus tout à fait l’approche d’un innovateur, mais plutôt celle d’une entreprise qui se repositionne – certes avec talent -, par rapport au reste du marché. On ne nous enlèvera pas de l’esprit que le nouvel iPad avec écran Retina est la tablette que nous aurions dû découvrir voici 7 mois. Et que l’iPad mini n’est qu’une réaction assez tardive aux concepts du même type initiés par Amazon et Google, notamment.

Au final, bien sûr, Apple reprend la tête. Sans jamais l’avoir vraiment perdue, d’ailleurs. Mais, dans l’attente de pouvoir découvrir « en vrai » les nouveaux appareils, on se dit que le côté « Waouw! » qui caractérisait la majorité des présentations signées Steve Jobs n’était pas au rendez-vous d’hier.

En France, François Hollande se veut un président « normal ». On doute que les utilisateurs des quatre coins du monde souhaitent voir Apple suivre la même voie.

Il y a une autre façon d’analyser la situation. Chez Apple, on a peut être considéré que le marché devait d’abord passer par une phase comme celle-ci. Que la puissance et l’ambition des concurrents (Amazon, Google, Microsoft: pas des nabots…!) nécessitait une (ré)action exclusivement réfléchie en terme de « guerre commerciale » à court terme. Il se murmure que, pour promouvoir le lancement de Windows 8 et des tablettes Surface, Microsoft aurait dépensé plus d’un milliard de dollars rien qu’en marketing. Face à de tels montants, l’heure n’était peut-être pas aux démonstrations de génie. Encore que la conception des produits dévoilés hier soir a de quoi impressionner. Il semble par exemple que l’iPad mini « écrase » la Nexus 7 de Google. Elle est moins chère, certes (249€ à la Fnac France), mais…

Tim Cook a indiqué hier que, depuis son lancement, l’iPad s’était vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Ce chiffre a toutes les chances de grimper au cours des deux derniers mois de l’année. Comme souvent, le principal problème d’Apple sera celui de l’approvisionnement. La demande, elle, sera là.

* * *

Un mot encore, qui n’a rien à voir avec ce qui précède: non évoqué au cours des dernières présentations, l’iPod Classic a connu une sensible transformation au cours des dernières semaines. Aucune médiatisation pour un tel événement: sans avoir changé en quoi que  ce soit, l’appareil a vu son prix augmenter dans plusieurs pays. Sans raison particulière. En Belgique, il est à 269€. En France, c’est 289. En Allemagne 259. Comment dit-on, déjà? Ah oui, « marché unique »…

Des touches de protection

Ce n’est pas encore parfait (1), mais on progresse.

Logitech reprend l’offensive sur un marché où les initiatives se multiplient: celui des claviers sans fil pour iPad.

Conçu pour le nouvel iPad et pour l’iPad 2, le Logitech Ultrathin Keyboard Cover combine deux fonctions: c’est, d’une part, un support permettant de positionner la tablette d’Apple comme si c’était l’un écran d’un PC portable avec, à l’avant un clavier alphanumérique qui se connecte sans fil, via Bluetooth.

C’est aussi, d’autre part, une protection d’écran lorsque l’appareil n’est pas utilisé et/ou doit être transporté. Fait d’aluminium et donc léger, l’Ultrathin Keyboard Cover de Logitech fonctionne un peu comme SmartCover d’Apple: autrement dit, il est équipé d’un aimant qui lui permet de se fixer « rapidement et solidement » à l’iPad tout en automatisant la mise en veille (fermeture) ou la mise en route (ouverture) de la tablette.

Le clavier est doté d’une batterie rechargeable qui « garantit 6 mois d’autonomie (avec une utilisation quotidienne de deux heures en moyenne) ».

Le Logitech Ultrathin Keyboard Cover est annoncé chez nous à partir de la fin du mois prochain au prix conseillé de 99,99 euros.

 

 

1. La « perfection » voudrait que l’on puisse exploiter une souris ou, à tout le moins, un système de commande apparenté qui éviterait de devoir toucher l’écran lorsque l’on travaille avec un clavier externe comme celui-ci. Personne ne l’a encore proposé. Logique, le défi est complexe à relever en raison… des « protections » prévues par Apple pour éviter qu’un tel système ne vienne chatouiller les ventes de MacBook…

Nouvel iPad: essai

Pourquoi le nouvel iPad ne porte-t-il pas un nom spécifique? Les responsables d’Apple auxquels nous avons posé la question nous ont répondu « L’iMac est-il accompagné d’un numéro…? ». Pas faux. Il y a cependant une grosse différence entre la tablette et l’ordinateur. Quand un nouvel iPad sort dans le commerce, il remplace le précédent. Alors qu’une nouvelle génération d’iPad « pousse » la précédente vers un prix moins élevé. Quand sortira le prochain iPad, il faudra bien donner un nom à celui qui est arrivé voici quelques jours sur le marché belge. Pourquoi, dès lors, ne pas directement lui donner un nom comme, par exemple (tout à fait au hasard)… iPad 3? Le mystère reste entier.

A en croire les rumeurs qui ont précédé son annonce officielle, ce « Nouvel iPad » aurait pu s’appeler « iPad HD » en raison de la qualité de son écran. Incontestablement, ce nom n’aurait pas été usurpé. Il nous fait entrer de plain pied dans la Haute Définition.

L’écran Retina Display offre une résolution de 2048 x 1536 pixels quand les deux précédentes générations d’iPad proposaient 1024 x 768 pixels. Pour ceux qui ont un iPhone, on peut faire un parallèle avec le passage du 3Gs à l’iPhone 4 (le premier à bénéficier d’un écran Retina Display). Tout ce que l’écran affiche l’est à la même taille que précédemment, mais chaque élément bénéficie désormais de 4 pixels au lieu d’un seul. La différence est incontestable: l’image est plus agréable, plus nette, plus précise et s’avère bien plus reposante pour les yeux. Tous ceux qui ont pris l’habitude de lire livres et journaux sur leur tablette en profiteront à plein. On notera que, d’un point de vue densité, le nouvel iPad se situe un poil en-dessous de l’iPhone 4S, mais la perception est la même… puisque, tout naturellement, on tient la tablette à une plus grande distance de ses yeux que l’iPhone.

Apple reste extrêmement discret quant aux détails des technologies qui sont exploitées ici et finalement, la plupart des utilisateurs s’en moquent: ils jugent par le résultat. Et en l’espèce, il est impressionnant. Suffisamment, en tout cas, pour établir une nouvelle référence et… compliquer un peu plus encore la tâche des concurrents.

Progressivement, on va voir débouler de plus en plus d’applications tirant parti ce ces capacités visuelles hors du commun. Pour découvrir celles qui sont déjà optimisées, cliquez ici. On y trouve iPhoto, iMovie, GarageBand, iBooks, Flipboard, Mass Effect Infiltrator, Angry Birds HD,…

Un regret, cependant: malgré ces spectaculaires améliorations, l’écran de l’iPad reste récalcitrant à un usage sous lumière forte et surtout au soleil. On n’avait pas prévu de l’emmener sur la plage (on ne va pas risquer qu’un grain de sable vienne tout gâcher), mais dans le jardin ou sur une terrasse…

La 4G? Non, mais…
L’autre grosse amélioration de la dernière génération d’iPad concerne son aptitude à utiliser les réseaux 4G LTE. Pas de chance pour nous: aucun opérateur n’est encore prêt avec la mise en place de ce réseau qui assurera des vitesses de transfert de données nettement plus rapides que l’actuelle norme 3G. Et on ne doit pas attendre d’évolution avant 2014 voire 2015. Précision importante: quand on dit « pour nous », on ne pense pas uniquement à la Belgique. C’est toute l’Europe qui avance moins vite que d’autres régions pour la mise en place des réseaux LTE. Et en outre, les fréquences actuellement prises en charge par le nouvel iPad ne correspondent pas à celles qui, un jour, seront d’application en Europe.

Ceci étant, même en Belgique, le nouvel iPad peut profiter de vitesses de transfert plus élevées que l’iPad 2. Tout dépend de l’opérateur.

Alors que l’iPad 2 peut au maximum espérer atteindre 7,2 Mbps, le nouvel iPad peut, lui, ambitionner la vitesse maximale (tout à fait) théorique de 42 Mbps en exploitant une évolution de la norme 3G, le DC-HSDPA. On insiste: c’est là une vitesse théorique. Dans la réalité, on est plus proche des 20 à 25  Mbps, ce qui constitue déjà un gain plus qu’appréciable. Voilà pour la bonne nouvelle. La (relativement) mauvaise, c’est que les endroits où, en Belgique, on peut bénéficier du DC-HSDPA sont encore limités. Mais, comme il s’agit d’une évolution de la 3G, sa généralisation est en marche. Chez Mobistar, par exemple, toutes les grandes villes sont déjà couvertes – en tout ou en partie – et la finalisation des travaux est prévue pour le premier trimestre de l’année prochaine.
Comme d’habitude, il apparaît que ce sont les clients de Base – et, par là ceux de Allo RTL, Carrefour 1 Mobile, Mobile Vikings, Simyo, Sud press Mobile,… – qui sont le moins bien et seront le moins vite servis. Autant savoir! Base est d’ailleurs le seul des trois grands opérateurs du pays à ne pas avoir donné suite à nos questions sur ce sujet.

Autonomie et poids
Traditionnellement, augmenter la définition d’un écran et la vitesse de transfert se traduisent par une chute brutale de l’autonomie de la batterie. A ce stade, après quatre jours d’utilisation, nous n’avons rien expérimenté de tel. Peut-être l’autonomie est-elle très légèrement moindre qu’avec l’iPad 2, mais ce n’est même pas sûr. Le truc, c’est qu’Apple a utilisé une autre batterie, plus volumineuse, dans le nouvel iPad. Les conséquences sont une épaisseur légèrement supérieure (7% en plus) et un poids un tantinet plus élevé (8% en plus). Rien qui soit dérangeant. Au final, la troisième génération d’iPad reste plus fine et plus légère que la première.

Clid, clad, merci iPad
Nous n’avions jamais été séduit par l’appareil photo arrière de l’iPad 2. D’abord parce que la tablette ne nous semble pas vraiment se prêter à la prise de vue, mais aussi parce que la définition proposée était peu convaincante. Désormais, avec un capteur 5 millions de pixels, le résultat est nettement meilleur, tant en intérieur qu’en extérieur. Bon, on ne prévoit quand même pas d’utiliser le nouvel iPad pour filmer les concerts du festival de Werchter dans quelques semaines (indice: ce n’est pas pour des raisons de qualité,… mais de sécurité!), mais pour d’autres circonstances…

Conclusion
Au final, le nouvel iPad n’a pas de véritable concurrent sur le marché aujourd’hui. Les autres fabricants n’ont encore rien montré qui puisse constituer une véritable alternative. En réalité, le seul appareil qui pourrait lui faire de l’ombre – traduisez: lui soustraire des clients – est… l’iPad 2. Avec un prix qui démarre aujourd’hui à 399 €, la précédente génération de tablette d’Apple est appelée à connaître un beau succès commercial au cours des mois à venir. Sans en avoir l’air, l’entreprise à la pomme vient de tirer une balle dans le pied de ses concurrents potentiels.

 

Les prix officiels du Nouvel iPad en Belgique

Apple a officialisé les prix du Nouvel iPad en Belgique.

« Les nouveaux modèles iPad Wi-Fi sont disponibles en noir ou blanc au prix conseillé de 479 € TTC (395,87 € hors TVA) pour le modèle 16 Go, 579 € TTC (478,51 € hors TVA) pour le modèle 32 Go et 679 € TTC (561,16 € hors TVA) pour le modèle 64 Go. L’iPad Wi-Fi + 4G est disponible au prix public conseillé de 599 € TTC (495,04 € hors TVA) pour le modèle 16 Go, 699 € TTC (577,69 € hors TVA) pour le modèle 32 Go et 799 € TTC (660,33 € hors TVA ) pour le modèle 64 Go. »

On ajoutera que l’iPad 2 est désormais proposé au prix de 399 € TTC pour le modèle 16 Go Wi-Fi et 519 € TTC pour le modèle 16 Go Wi-Fi + 3G. Il n’est plus proposé en 32 ou 64 GB.

Combien coûtera le Nouvel iPad?

A ce stade, Apple refuse de se prononcer officiellement sur ce que seront les prix belges de la troisième génération d’iPad. D’après la communication officielle, « Les prix locaux seront disponibles à l’approche du lancement« . Ce dernier étant programmé (en très petites quantités…) pour le vendredi 23 mars, on peut supposer que l’annonce officielle interviendra début de semaine prochaine.

Pas envie d’attendre jusque-là pour savoir à quelle sauce vous serez mangé? Selon nos informations, on peut s’attendre à des prix proches de ceux-ci:

Version Wi-Fi: 
16 GB: 489€ (pour comparaison, la version similaire de l’iPad 2 est désormais à 399€)
32 GB: 589€
64 GB: 694€

Version Wi-Fi + 4G (en sachant que la 4G ne sera pas utilisable chez nous; l’appareil sera cependant vendu par Mobistar dans cette configuration… évidemment compatible 3G):
16 GB: 609€ (pour comparaison, la version similaire de l’iPad 2 est désormais à 519€)
32 GB: 709€
64 GB: 814€

Au-delà de cette question du prix de la tablette, la dernière discussion en vogue sur le Net touche à l’identité du fabricant de l’écran Retina Display du Nouvel iPad. Selon Bloomberg, il n’y a pas de doute (et l’entreprise souligne l’ironie de la situation, vu les conflits juridiques qui opposent les deux entreprises): les dalles viennent exclusivement de chez Samsung. « Pas d’accord! » clame aujourd’hui Reuters, pour qui LG Electronics fait aussi partie des fournisseurs agréés par Apple. Verdict probablement dès ce vendredi quand le début de la commercialisation dans quelques marchés (dont la France et la Suisse, pour ceux qui ne peuvent pas attendre une semaine de plus) permettra de « dépecer » la bête et d’identifier les fournisseurs de composants.

Samsung joue l’offensive… fermée

Il est loin le temps où le marché européen des téléviseurs était dominé de la tête et des pieds par Philips. Le géant néerlandais, qui avait pourtant pris le virage des écrans plats en pole position, n’a pas tenu la distance. Comme beaucoup d’autres, il s’est vu vu obligé de réduire fortement la voilure au cours des dernières années. En réalité, une seule entreprise semble à même aujourd’hui d’occuper tout l’espace audio-vidéo domestique: Samsung. L’entreprise coréenne, qui n’a pas encore 45 ans d’existence – elle n’est présente sur le marché belge que depuis la deuxième moitié des années 80 -, a un appétit de conquête que rien ne semble rassasier et auquel personne ne paraît capable de résister. A l’exception d’Apple.

Les batailles judiciaires qui opposent les deux entreprises aux quatre coins du monde – et qui ne les empêchent pas de continuer à collaborer par ailleurs – sont le pendant de la guerre commerciale qu’elles se livrent et dans laquelle chacun joue de ses atouts.

Ainsi, très logiquement, Samsung entend profiter de son expertise et de sa réputation dans le domaine des écrans pour convaincre les utilisateurs professionnels et même les consommateurs, de choisir ses moniteurs pour leur installation informatique. Dans la foulée, l’entreprise coréenne établit un lien vers les tablettes. Mais pas n’importe lesquelles.

Les nouveaux moniteurs – haut de gamme – Samsung Series 7 (de 300 à 530 euros) bénéficient d’une technologie baptisée MHL (Multimedia High Definition Link) qui « permet à l’utilisateur de restituer sur son moniteur, et en grand format, des photos, des séquences vidéo et d’autres contenus en provenance de son smartphone ou de sa tablette numérique Android ». Et de préciser que « le smartphone peut également servir de contrôleur de jeux vidéo, avec restitution de l’image sur l’écran du moniteur ». D’autres possibilités sont également offertes: surfer sur Internet sur le smartphone ou la tablette et afficher le contenu consulté sur grand écran, par exemple. Samsung indique encore que, « aujourd’hui, les Galaxy SII, Galaxy Note et Galaxy Nexus tirent notamment profit de la technologie MHL. D’autres constructeurs de Smartphones Android commercialisent un nombre sans cesse croissant d’appareils compatibles ».

En réalité, avec ce type de possibilités, Samsung ne fait rien d’autre que jouer la convergence et reprendre l’esprit des fonctionnalités déjà proposées par Sony avec ses propres tablettes et téléviseurs. C’est de bonne guerre… et ne peut que profiter au consommateur.

Mais en refusant d’ouvrir les passerelles proposées au monde iOS, le risque existe de voir un jour les consommateurs convaincus par l’approche iPhone/iPad/iPod/Mac se précipiter davantage encore dans les bras d’Apple au cas où une toujours hypothétique iTV verrait le jour. Cette perspective ne semble pas inquiéter Samsung qui, il est vrai, développe un jeu différent et a pour lui la formidable puissance d’une organisation commerciale présente partout dans le monde, une gamme gigantesque et des usines dont les performances sont même reconnues par ses concurrents.

Le nouvel iPad est (presque) là

Comme prévu, le nouvel iPad bénéficiera d’un écran Retina Display: 2048 x 1536, soit 3.1 million pixels.

Processeur A5X, quad-core graphics.

Nouvel caméra iSight: 5 millions de pixels, auto focus, enregistrement vidéo en 1080p, logiciel de stabilisation d’image en vidéo

Ajout d’un micro sur le clavier virtuel de l’iPad pour la dictée vocale

4G LTE: jusqu’à 73 Mbps.

Autonomie de batterie inchangée malgré l’évolution.

Prix différents en versions 3G et 4G.

Disponible chez nous le 23 mars.

Répéter des rumeurs, c’est de l’info?

Le Mobile World Congress de Barcelone a fermé ses portes. Comme d’habitude, Apple n’était pas présent à cette grand-messe de la téléphonie mobile. Du moins de façon directe et officielle. Car on ne comptait plus le nombre d’accessoiristes ou de développeurs d’applications présentant notamment ou exclusivement des créations destinées à l’univers iOS.

Et puis, Apple s’est rappelé à la mémoire des participants au salon de Barcelone en lançant son invitation pour le 7 mars. Une façon comme une autre de dire « C’est nous qui traçons la voie« . Etait-ce nécessaire de l’évoquer? Pour la plupart, les exposants au MWC reconnaissent que, à ce stade, ils ne vendent pas de tablettes. Pas, en tout cas, dans des proportions qui leur permettraient de revendiquer une part de marché digne de ce nom. Hors-micro, ils sont d’ailleurs nombreux à concéder qu’en réalité, ils attendent de découvrir l’iPad 3 pour savoir à quel prix ils vont devoir brader leurs modèles actuels et calculer combien de temps il leur faudra pour développer un concept plus ou moins concurrentiel de celui de la firme à la pomme. On en est là.

On laissera à d’autres le soin de s’étendre sur des rumeurs lancées sur un site et reprises comme un seul homme – ou un seul mouton – par des dizaines d’autres dans ce qu’il est convenu d’appeler une séance d’intoxication collective. Le plus amusant est de lire des choses comme « voici ce que Apple a déjà confirmé » ou « ce que l’on sait de manière sûre ». Il faut appeler un chat un chat: aujourd’hui, dimanche 4 mars, personne, dans les médias, ne sait ce qui va être annoncé mercredi soir (heure de Bruxelles). Oui, on peut supposer que…: mais rien que supposer.

Si tout indique – notez la réserve – que la présentation va tourner autour du concept des tablettes, on ignore s’il va s’agir de l’iPad 3, d’un iPad 2s ou HD, de plusieurs modèles,…

Au vu des réactions de certains passionnés, on peut comprendre que l’attente est importante et que les plus férus ont envie d’échanger informations et avis sur ce qui va sortir. Un peu à la matière de la célèbre troisième mi-temps des amateurs de football, à cette différence qu’ici, elle a lieu avant même le début du match, sans que l’on connaisse la composition des équipes, ni même leur identité.

A ce stade, toutes ces prétendues informations ne reposent que sur du vent… et ne font qu’amplifier une nouvelle fois à la campagne de buzz qui entoure traditionnellement chaque annonce d’Apple.

Histoire de ne pas (trop) laisser sur leur faim ceux qui auraient eu le courage de nous lire jusqu’ici, voici quelques liens tout ce qu’il y a de plus officiels du site d’Agami, le distributeur belge des accessoires Hama. Ils vous feront découvrir, avant mardi, ce qui pourrait devenir des compagnons d’un futur iPad 3.

http://www.hama.be/produits1/107887 – http://www.hama.be/produits1/107898 – http://www.hama.be/produits1/107805 – http://www.hama.be/produits1/107896

On notera que ces accessoires sont présentés spécifiquement comme destinés à « l’iPad 3 » alors qu’il existe par ailleurs des accessoires dits « universels ». Et on remarquera, que, à première vue, en tout cas, il ne semble pas y avoir de nouveau bouton ou port de connexion. Confirmation mercredi à partir de 19h, heure de Bruxelles.

 

Ah oui, l’iPad 3,…

Des rumeurs évoquent une collaboration entre Hitachi et Sony pour fournir à Apple un écran LCD de 4 pouces, soit un peu plus de 10 cm (que l’on est tenté de supposer destiné au futur iPhone 5). De premiers exemplaires auraient déjà été livrés à Apple. Par ailleurs, et selon le Wall Street Journal, c’est un autre géant japonais, Sharp, qui aurait reçu la mission de produire l’écran pour la prochaine génération d’iPad.

Il s’agit bien évidemment une fois encore de rumeurs, mais cet iPad 3, annoncé comme de même épaisseur mais plus léger, bénéficierait du fameux écran Retina Display pour lequel une résolution de 2048 x 1536 pixels est évoquée. La technologie utilisée ne serait pas AMOLED, peut-être un peu trop associé à Samsung, mais IPS. Le processeur serait l’A6, quadruple coeurs cadencé à 1,2 GHz et proviendrait tant de chez Samsung que de chez TSMC.

Voilà, vous en faites ce que vous voulez. N’oublions pas que de telles rumeurs peuvent aussi bien être lancées par un chauffeur de taxi new-yorkais que par un ingénieur de chez Foxconn (à priori, on préfère la deuxième source; à moins que le chauffeur ait récemment transporté deux personnes « bien informées »…).

Le marché US des tablettes, aujourd’hui et demain

D’ici la fin 2014, le marché américain comptera près de 90 millions d’utilisateurs de tablettes. Autrement dit, un Américain sur trois.
C’est l’une des informations qui ressort de la dernière enquête d’eMarketer.

68% de ces 90 millions – bon, allez: 89,5 millions – utiliseraient un iPad. La part de marché d’Apple continuerait donc logiquement à se réduire. Avec le temps, on note toutefois un régulier ralentissement de cette réduction: -6,6% en 2012, -5,2% en 2013 et – 3,2% en 2014.

On sait que le marketing est une science à part, mais on vous avouera qu’on se demande vraiment comment on peut arriver à des conclusions comme celle-ci quand personne au monde ne sait ce que Apple, ni ses concurrents sortiront ne serait-ce que dans les six mois à venir. Bizarre, bizarre,…

L’étude souligne aussi une évolution des utilisateurs en terme d’âge.
Actuellement, 31,5% des utilisateurs de tablettes américains ont entre 18 et 34, tandis que 55,5% ont 35 ans et plus. D’ici 2014, les 18- 34 and devraient représenter 34.8% des utilisateurs de tablettes, tandis que les 35 et plus formeront un groupe de 49.3% du total.

Page 1 of 212»

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.