Category: iPad mini

Oui, mais…

Infinite Loop AppleComme prévu, Apple a annoncé hier soir un bénéfice trimestriel qui, pour la première fois depuis dix ans, est inférieur à celui du trimestre correspondant de l’année précédente. Il passe en effet de 11,6 à 9,5 milliards de dollars, une diminution de 18%. C’est important. Est-ce dû à la crise économique, à la concurrence des autres marques, à l’absence de nouveauté chez Apple,…? Un peu de tout, probablement. Mais à l’heure où certains pointent un doigt accusateur vers Tim Cook, allant jusqu’à demander sa tête, il faut noter que les ventes d’iPhone ont progressé de 35,1 à 37,4 millions. Et que celles d’iPad ont littéralement explosé: de 11,8 à 19,5 millions. Certes, ce dernier chiffre ne permet pas de connaître la proportion d’iPad et d’iPad mini, mais elle montre à quel point ce qui est toujours aujourd’hui la meilleure tablette du marché continue à susciter l’engouement.
Dans le même temps, Apple a vendu « un peu moins de quatre millions de Mac, à comparer aux 4 millions du même trimestre de l’exercice précédent ». L’entreprise californienne fait donc plutôt mieux que les autres fabricants informatiques qui, dans plusieurs cas, se prennent ces derniers mois une véritable gifle (Acer, HP,…).
Alors, Tim Cook a-t-il vraiment tout faux? On connaît beaucoup d’entreprises qui signeraient des deux mains pour de tels résultats. Mais évidemment, il y a les actionnaires et la concurrence. Même si le cours de l’action est récemment tombé aux environs des 400 dollars alors qu’elle flirtait voici quelques mois encore avec la barre des 700 dollars, Apple a annoncé une augmentation du dividende versé aux actionnaires. Et forte d’un « solde de trésorerie de 145 milliards de dollars », l’entreprise a annoncé hier soir une série d’importantes nouveautés pour l’automne. C’est à ce moment-là, probablement, qu’on pourra « juger » de l’aptitude de Tim Cook et de ses équipes à prolonger la voie tracée par Steve Jobs. Cela veut-il dire qu’on ne découvrira rien avant? Pas sûr. Mais d’ici là, les rumeurs quant à une iTV, une iWatch, un iPhone 5S et de nouveaux Mac ne vont faire qu’amplifier.

Pokémon 2: le retour (de la vengeance du fils,…)

C’est l’information que tous les fans de Pikachu, Dracaufeu et autres Magnéti attendaient (si, si): la Pokémon Company International a publié aujourd’hui l’application Pokédex officielle!

Il s’agit d’une encyclopédie illustrée pour iPhone, iPad, iPad mini et iPod touch, présentant plus de 640 Pokémon.

Sachez que « les nombreuses données disponibles sur chaque Pokémon dans l’application Pokédex pour iOS sont facilement accessibles, et fournissent ainsi aux fans de précieuses informations sur les évolutions des Pokémon, les endroits où les trouver et les types d’attaques leur infligeant le plus de dégâts. L’application Pokédex pour iOS est le compagnon indispensable pour les jeux vidéo Pokémon, y compris pour les deux volets sortis récemment: Pokémon Version Noire 2 et Pokémon Version Blanche 2″.

Voilà. Si vous connaissez un fan, vous savez quoi lui offrir pour les fêtes. Cela ne vous ruinera pas beaucoup plus: l’application est vendue 1,79€. On la trouve dans certaines (bonnes et rares) blanchisseries, au 672 de la rue Belzébuth à Tombouctou (il faut demander Alain, mais il n’est pas souvent là) et accessoirement sur l’App Store.

Maintenant, n’imaginez pas que vous allez offrir l’ensemble de l’encyclopédie à si bas prix: appliquant la formule des achats « in-app », l’application Pokédex officielle permet seulement d’accéder au Pokédex d’Unys (numéros 494 à 647 du Pokédex National) et de rechercher des Pokémon par leur nom ou numéro de Pokédex, ou encore suivant leurs capacités, capacités spéciales et types. Pour le reste, il faudra ouvrir votre porte-monnaie, même s’il prend pour l’occasion la forme de votre carte de crédit: « Les fans disposant de l’application Pokédex pour iOS peuvent ensuite acheter l’intégralité du Pokédex National sur l’App Store, région par région: Pokédex de Kanto (numéros 001 à 151 du Pokédex National), Pokédex de Johto (numéros 152 à 251 du Pokédex National), Pokédex de Hoenn (numéros 252 à 386 du Pokédex National) et Pokédex de Sinnoh (numéros 387 à 493 du Pokédex National) au prix de 5,49 euros par région. »

C’est (presque) Noël, mais faut quand même pas imaginer que Pokémon rime avec cadeau.

 

Mini, mini, mini

A partir du moment où Apple présentait un « petit » iPad, on se disait que son PDG mettrait un point d’honneur à expliquer ce retournement de situation au vu des déclarations de Steve Jobs voici deux ans à peine. Pour rappel, Jobs avait expliqué que, seule, la taille de l’iPad, était appropriée pour bénéficier pleinement des applications. Et il avait été plus loin en affirmant que même si, dans l’avenir, une nouvelle technologie d’écran devait voir le jour et permettre de profiter pleinement du niveau de qualité requis par Apple, « il faudrait vendre ces tablettes avec du papier de verre… pour limer le bout de nos doigts, trop gros pour un écran de cette taille« . On peut réécouter cette intervention ici.

Mais, non, pas un mot. Tim Cook n’est pas revenu sur ce credo de son illustre prédécesseur. Chez Apple, Steve Jobs restera une figure « exploitable » de temps en temps, notamment sur le plan marketing, mais pour le reste, sa page est définitivement tournée, sinon oubliée. Un an après…

On ne veut pas dire par là que l’iPad mini dévoilé hier par Phil Schiller est une mauvaise idée. Que du contraire: l’objet risque d’être l’un des cadeaux les plus recherchés cet hiver sous le sapin. Il est plus cher que ses concurrents? Et alors? Ne bénéficie-t-il pas d’atouts en rapport? A 329€ (prix de départ), notre avis est qu’on va se l’arracher. Et qu’il va permettre à Apple d’écraser un peu plus encore ce qui lui reste de concurrence. Même celle de Microsoft. Car le choix du 23 octobre pour annoncer l’iPad mini, un nouveau « nouvel iPad » (qui s’appelle désormais iPad avec écran Retina), un nouveau Mac mini et un nouvel iMac évoque une charge marketing et médiatique contre Microsoft et la sortie mondiale de Windows 8 (en plus des tablettes Surface), ce vendredi 26 octobre.

Mais si la présentation d’hier était riche, elle laisse un curieux sentiment. Celui d’un Apple qui n’aurait plus tout à fait l’approche d’un innovateur, mais plutôt celle d’une entreprise qui se repositionne – certes avec talent -, par rapport au reste du marché. On ne nous enlèvera pas de l’esprit que le nouvel iPad avec écran Retina est la tablette que nous aurions dû découvrir voici 7 mois. Et que l’iPad mini n’est qu’une réaction assez tardive aux concepts du même type initiés par Amazon et Google, notamment.

Au final, bien sûr, Apple reprend la tête. Sans jamais l’avoir vraiment perdue, d’ailleurs. Mais, dans l’attente de pouvoir découvrir « en vrai » les nouveaux appareils, on se dit que le côté « Waouw! » qui caractérisait la majorité des présentations signées Steve Jobs n’était pas au rendez-vous d’hier.

En France, François Hollande se veut un président « normal ». On doute que les utilisateurs des quatre coins du monde souhaitent voir Apple suivre la même voie.

Il y a une autre façon d’analyser la situation. Chez Apple, on a peut être considéré que le marché devait d’abord passer par une phase comme celle-ci. Que la puissance et l’ambition des concurrents (Amazon, Google, Microsoft: pas des nabots…!) nécessitait une (ré)action exclusivement réfléchie en terme de « guerre commerciale » à court terme. Il se murmure que, pour promouvoir le lancement de Windows 8 et des tablettes Surface, Microsoft aurait dépensé plus d’un milliard de dollars rien qu’en marketing. Face à de tels montants, l’heure n’était peut-être pas aux démonstrations de génie. Encore que la conception des produits dévoilés hier soir a de quoi impressionner. Il semble par exemple que l’iPad mini « écrase » la Nexus 7 de Google. Elle est moins chère, certes (249€ à la Fnac France), mais…

Tim Cook a indiqué hier que, depuis son lancement, l’iPad s’était vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Ce chiffre a toutes les chances de grimper au cours des deux derniers mois de l’année. Comme souvent, le principal problème d’Apple sera celui de l’approvisionnement. La demande, elle, sera là.

* * *

Un mot encore, qui n’a rien à voir avec ce qui précède: non évoqué au cours des dernières présentations, l’iPod Classic a connu une sensible transformation au cours des dernières semaines. Aucune médiatisation pour un tel événement: sans avoir changé en quoi que  ce soit, l’appareil a vu son prix augmenter dans plusieurs pays. Sans raison particulière. En Belgique, il est à 269€. En France, c’est 289. En Allemagne 259. Comment dit-on, déjà? Ah oui, « marché unique »…

L’iPad mini est (presque) officiel

Apple vient d’inviter officiellement la presse à venir découvrir « un petit quelque chose de nouveau » le 23 octobre.

L’objet de cet évènement ne fait guère de doutes: l’iPad mini, quel que soit son nom officiel, sera dévoilé la semaine prochaine.

Le choix de la date n’est évidemment pas dû au hasard: c’est trois jours  avant que Microsoft ne dévoile Windows 8… et la tablette Surface.

Mini, mini et Office

Jacques Dutronc va redevenir « in » (1)!

Alors que Samsung va dévoiler demain une version mini de son smartphone Galaxy SIII (avec un écran de 4 pouces), les rumeurs de l’annonce d’un iPad mini s’amplifient de jour en jour.
La date du 17 octobre semble tenir la corde pour ce qui concerne l’annonce, la mise sur le marché – on parle d’une livraison de 10 millions d’unités pour démarrer – interviendrait en novembre.
L’appareil ne serait – du moins initialement – proposé qu’en version Wi-Fi.

On notera aussi avec intérêt l’info lâchée par un chef de produit de Microsoft, Petr Bobek: il à déclaré à un site de Tchéquie qu’une version iOS et Android de Microsoft Office sortirait courant 2013, probablement en mars.
A confirmer!

 

 

 

1. pour les plus jeunes: http://youtu.be/J1HSaEf8jmg

iPad mini: cela semble se confirmer

C’est le Wall Street Journal qui l’indique ce matin: des fournisseurs asiatiques d’Apple ont débuté la production en grands volumes d’une nouvelle tablette plus petite que l’actuel iPad. L’écran LCD, de plus faible résolution,  mesurerait 7,85 pouces (contre 9,7 pour l’actuel).

Cette information pourrait rejoindre la rumeur des derniers jours, selon laquelle Apple pourrait faire une nouvelle annonce d’ici une quinzaine de jours.

Avec ce nouveau produit, Apple entendrait se positionner face au Kindle d’Amazon, notamment, mais aussi par rapport au milieu de l’éducation. Cette addition à sa gamme, à un niveau de prix inférieur,pourrait lui permettre « d’écraser le marché » avant même l’entrée de Microsoft.

 

 

L’iPhone 5 est là. Où reste l’iPad mini?

Une semaine après les USA, la France et quelques autres pays, c’est au tour de la Belgique de découvrir l’iPhone 5. Nous ne sommes pas les seuls: l’appareil est aussi lancé en Autriche, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Hongrie, Irlande, Italie, Liechtenstein, Lithuanie, Luxembourg, Norvège, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Tchéquie. Chaque fois dans des quantités insuffisantes pour satisfaire la demande. « La pénurie risque du durer jusqu’à Noël« , prévoit le responsable d’un magasin.

Pour les centaines de personnes qui défilent depuis ce matin au Palais 10 du Heysel munie d’un bon de commande en bonne et due  forme (et obtenu préalablement auprès de Mobistar), ce problème ne se pose pas.

Apple doit se frotter les mains: en dépit de différences finalement peu révolutionnaires, la nouvelle génération d’iPhone s’arrache toujours autant,… sinon plus encore que les précédentes. Le même responsable de magasin indique en effet avoir reçu quotidiennement 3 à 4 fois plus de demandes que pour l’iPhone 4s.

Une bonne nouvelle n’arrivant pas seule, l’équipe de Tim Cook aura pris connaissance avec plaisir de l’étude qui vient d’être publiée par Onswipe. Elle évalue à 54,5% le trafic Web mobile généré par l’iPad. La part des différents modèles de l’iPhone n’atteint « que » 19,05% en dépit d’un nombre d’exemplaires plus important. Peu importe pour Apple, qui s’octroie selon cette étude, 73,55% de l’ensemble du trafic Web mobile.

La firme à la pomme va-t-elle tenter de surfer sur cette vague porteuse en tuant le marché avec la tablette de petit format évoquée par les rumeurs depuis plusieurs mois? Chaque jour qui passe réduit en tout cas les chances de la voir arriver cette année. Et ce ne sont pas les derniers bruits de couloir qui y changeront quoi que ce soit: à les entendre, ce mini iPad aurait un écran de format 16:9. Nous, on veut bien, mais un format pour l’iPhone 4/4s et l’iPad, un autre pour l’iPhone 5 et un troisième pour l’iPad mini, ce ne serait pas vraiment du style à s’attirer l’enthousiasme des développeurs!

 

 

 

 

Microsoft, Samsung et Sony attaquent, l’iPad domine

Le marché mondial des tablettes devrait dépasser 222 millions d’unités par dès 2016, selon IDC. Un joli gâteau qui suscite beaucoup de convoitises. En lançant prochainement sa Surface, Microsoft entend en revendiquer une part de 30%. Reste à savoir si le vent de fronde soulevé chez les traditionnels fabricants de PC – et notamment Acer – par cette initiative n’en affaiblira finalement pas les effets. Depuis l’annonce initiale de Surface, plusieurs rumeurs évoquent un prix de vente qui pourrait se situer juste sous la barre des 200 dollars. On ne peut l’exclure, mais cela signifierait probablement que Microsoft a choisi de subsidier (traduisez: perdre de l’argent) sur chaque tablette vendue, afin de « s’acheter » une part de marché face à Apple. Certes, cette philosophie a plusieurs fois par le passé été utilisée… dans le secteur du jeu vidéo. Mais on voit mal Microsoft choisir de l’appliquer ici et l’expliquer sereinement à HP, Toshiba, Lenovo, Dell, Acer, Asus, Samsung et consorts.

Reste que, aujourd’hui, selon IHS iSuppli, Apple reste ultra-dominant sur le marché des tablettes avec une part du gâteau au deuxième trimestre encore plus importante qu’au premier: 69,6% pour l’iPad contre 9,2% à Samsung, 4,2% à Amazon et 2,8% à Asus. On notera que ces chiffres ne prennent pas en compte le dernier joujou de Google, la tablette Nexus 7.

Même avec Windows 8, la donne ne devrait pas changer fondamentalement. En juin, IDC considérait qu’Apple détiendrait 62,5% du marché mondial des tablettes à la fin de cette année: une progression de plus de 4% par rapport à la fin 2011. L’arrivée – maintes fois annoncée – d’un « iPad mini » avec un écran de 7 à 8 pouces pourrait permettre à l’entreprise californienne de conforter son leadership en… coupant l’herbe sous le pied de ses concurrents. Si l’on évoque toujours la date du 12 septembre pour l’annonce officielle de ce petit iPad (mais aussi de l’iPhone 5 et probablement d’un nouvel iPod), la date de commercialisation évoquée aux Etats-Unis serait le 21 septembre et le 5 octobre pour les premiers pays européens (France, Royaume-Uni, Allemagne,…).

Même en Chine, l’iPad cartonne: selon China Daily, la tablette d’Apple aurait représenté 72,6% des ventes dans le pays au cours du 2e trimestre: une progression de 20,06% par rapport au 1er trimestre. Le second serait Lenovo, avec 8,38%. Dans le même temps, Samsung aurait vu sa part de marché en Chine diminuer de 7,69% par rapport à la même période de l’an passé: le géant coréen n’aurait que 3,59% du marché chinois des tablettes.

Face à ces données, la très discrète présentation officielle de la tablette Galaxy Note 10.1 de Samsung, hier, aux Etats-Unis, relève presque de l’anecdotique. L’entreprise coréenne semble tellement peu croire à ce produit qu’elle n’a même pas jugé utile d’envoyer un communiqué à la presse, en tout cas en Europe. Certains en concluent que cette présentation ne trouve en réalité sa justification que dans le cadre du procès qui oppose actuellement Samsung à Apple outre-Atlantique: secrètement informée de caractéristiques de l’hypothétique iPad mini, le fabricant coréen aurait cherché à précéder Apple afin de montrer que le copieur n’est pas toujours du côté de Seoul. Rumeur, rumeur,… Reste que le Galaxy Note 10.1 évoque une version agrandie du Galaxy Note: tournant sous Android, il est équipé d’un stylet (S Pen) pour faciliter la prise de notes manuscrites. La première impression de plusieurs sites américains (CNet, Engadget, The Verge,…) est à tout le moins peu enthousiaste.

On notera encore que Sony devrait profiter du salon IFA qui se tiendra à Berlin à partir du 31 août pour dévoiler la Xperia Tablet. Elle serait équipée d’un processeur quad-core Nvidia Tegra 3 et serait proposée en versions 16, 32 et 64 GB.

Scanner portable. Environ.

Alors que le « procès du siècle » opposant Apple à Samsung a débuté hier en Californie et que, parallèlement, des rumeurs évoquent pour le 12 septembre un événement où seraient dévoilé l’iPhone 5, un iPad mini, un nouvel iPod touch et peut-être même une nouvelle version du « nouvel iPad », d’autres travaillent. Et arrivent sur le marché avec des produits originaux.

C’est le cas d’iConvert, dont la dernière création permet aux utilisateurs d’iPad de scanner en 300 dpi des documents directement vers la tablette. Notes de TVA, contrats, photos,…: l’appareil serait en mesure de s’adapter à de nombreux formats avant de sauvegarder les scans en fichiers JPEG directement dans le dossier Photos de l’iPad.

Même s’il est original, l’iConvert Scanner for iPad Tablet risque de ne pas susciter des torrents d’intérêt. C’est que, pour la plupart des gens, le scanner reste un appareil de bureau que l’on connecte à son ordinateur. Et on ne connaît pas de comptable qui exige la réception immédiate d’une copie d’une note de restaurant. Quel est alors le marché potentiel d’un appareil comme celui-ci? Difficile à dire. Car s’il semble viser avant tout le travailleur nomade, il n’acceptera de « fonctionner » qu’une fois connecté à une prise de courant.  L’alimentation via piles ou batterie, il ne connaît pas.

Alors: intéressant ou pas? A chacun de voir, en sachant que la chose coûte 150 dollars, hors taxes et frais d’envoi.

 

Vers un iPad Mini pour les fêtes?

Sans que cela leur donne forcément plus de poids, les bruits de couloir se multiplient quant à un nouveau modèle d’iPad doté d’un écran plus petit que l’actuel.

La hauteur de la tablette serait de 7,85 pouces (environ 20 cm) au lieu de 9,50 pouces (24,12 cm) pour l’actuelle. Ce format est celui qu’utilisent aujourd’hui le Nook de Barnes & Noble et le Kindle Fire d’Amazon.

Cette toujours hypothétique tablette d’Apple, qui pourrait s’appeler iPad mini, iPad nano… ou tout à fait autre chose, sortirait à la fin du troisième ou au début du quatrième trimestre.

Les prévisions de ventes pour 2012 se chiffreraient à 6 millions d’unités.

Ce petit iPad bénéficierait d’une résolution de 1024 x 768 pixels, soit celle des deux premières générations de tablettes d’Apple (sans Retina Display).

L’une des sources de ces rumeurs insistantes est le Liberty Times.

Si Steve Jobs avait, de son vivant, balayé l’idée d’un iPad de 7 pouces en raison de la taille de nos doigts, le lancement d’un modèle de 7,85 pouces pourrait s’expliquer par la volonté de l’entreprise californienne « d’occuper le terrain » actuellement laissé à ses concurrents, mais aussi de proposer un format… et un prix compatibles avec ses ambitions dans le monde de l’éducation et du jeu vidéo.

Ce nouveau format pourrait permettre à Apple d’élargir son offre d’une telle façon que le marché des tablettes pourrait commencer à chatouiller celui des ordinateurs. Un marché de 350 millions d’unités à l’horizon 2015 marquerait réellement l’avènement de l’ère « post-PC » annoncée jadis par Steve Jobs.

Mais il ne s’agit toujours que de rumeurs.. qui pourraient ne reposer que sur des tests de format réalisés par Apple, sa volonté de lancer de fausses pistes, ou… Ceci est à mettre en parallèle avec les bruits les plus divers et contradictoires émis à propos des hypothétiques ambitions de la firme à la pomme en matière de télévision, le format d’écran du prochain iPhone (4 pouces au lieu de 3,5?), etc.

Comme tous les feuilletons – bon ou mauvais -, celui-ci est « à suivre ».

Page 1 of 212»

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.