Category: Apple

Apple va-t-elle contourner les opérateurs?

Apple SIMAu cours de la présentation d’hier soir, aucun responsable d’Apple n’a dit un mot de ce qui constitue peut-être la plus grosse information de ces dernières semaines. Elle tient en deux mots: Apple SIM.

Les nouveaux iPad Wi-Fi +3/4G sont fournis avec une carte Sim préinstallée. Elle permet de « choisir parmi différents forfaits de courte durée auprès d’une sélection d’opérateurs ». L’information est officiellement reprise sur la page http://www.apple.com/ipad-air-2/wireless/

Quelle est la raison d’être de cette carte préinstallée? Permettre aux voyageurs de sélectionner telle ou telle formule à court terme auprès de l’un des opérateurs actifs dans la région qu’ils visiteraient. C’est une révolution en ce sens que, pour la première fois, elle met fin au contact direct entre le client et son opérateur. Et elle ouvre la porte à de très nombreuses options.

A ce stade, l’Apple SIM serait uniquement présente sur les iPad vendus en Amérique du Nord et au Royaume-Uni.

Mais demain…

Apple se tire une balle dans le pied

Nouveaux iPad - Octobre 2014A quelques heures de la conférence de presse qui, ce soir, devrait – notamment – dévoiler de nouveaux iPad, une fuite est venue déflorer le sujet. Et elle vient directement de chez… Apple.

Sur la version US de l’Apple Store, l’entreprise a en effet publié une captue d’écran de son ouvrage « iPad User Guide for iOS 8 » et on y voit clairement mentionnés un iPad mini 3 et un iPad Air 2, chacun doté du Touch ID.

Tim Cook doit apprécier.

Galaxy Tab S, l’anti iPad Air

Samsung Galaxy Tab SSamsung vient de signifier à Apple qu’il n’était pas question de lui laisser une chasse gardée. Avec la tablette Galaxy Tab S qui vient d’être présentée, c’est ni plus ni moins que l’hégémonie de l’iPad qui est visée. La nouvelle tablette du géant coréen sera proposée en deux tailles: 8,4 et 10,5 pouces, soit chaque fois un peu plus grand que l’iPad mini et que l’iPad air.

Mais ce n’est pas tant la taille qui doit inquiéter Apple que la résolution de l’écran (2560 x 1600 contre 2048 x 1536 pour l’iPad). Et il s’agira, dans le chef de Samsung, d’écrans AMOLED, une technologie connue pour ses contrastes élevés, son bon confort d’affichage en extérieur ou ses noirs bien marqués.

L’offensive de Samsung se remarque aussi au niveau du poids: 290 et 467 grammes contre 331 et 662 grammes chez Apple. Et malgré la haute résolution, l’autonomie annoncée (à vérifier…) serait également supérieure: 11h contre 10.

Il est clair que le succès de l’iPad n’est pas uniquement dû à ses caractéristiques techniques: c’est l’interface conçue par Apple et surtout l’expérience utilisateur qui lui ont offert le succès que l’on sait. N’empêche! Samsung a clairement cherché ici à porter sur tablette le savoir-faire acquis grâce aux smartphones Galaxy S. Les prix annoncés (à partir de 400 euros pour la version 8,4 pouces et 500 euros pour le modèle 10,5 pouces) devraient lui permettre de conquérir de nouvelles parts de marché.

Si, comme prévu, l’entreprise californienne dévoile ses nouveaux modèles de tablettes au cours des prochaines semaines, elle sait désormais comment se positionner.

La guerre Apple-Samsung est loin de l’armistice.

 

 

Lenovo veut sa part du gâteau belge

Lenovo ideatab A1000A partir de la semaine prochaine, les tablettes Lenovo seront commercialisées en Belgique avec des prix publics démarrant à 129 €: c’est ce qu’il faudra débourser pour s’offrir l’Ideatab A1000 (photo à gauche), une petite tablette Wi-Fi de 7 pouces pesant 340 gr. et plutôt destinée à la consommation de jeux, de musique et de films. Elle tourne sous Android 4.2, offre une résolution de 1024 x 600 et est dotée d’un processeur double-cœur cadencé à 1,2 GHz. La mémoire RAM est de 1 Go.

Parallèlement, le fabricant chinois va lancer chez nous les tablettes Ideatab A3000 (169€) et S6000 (249€).

Il ne s’agit là que d’une partie de l’offensive grand public lancée par Lenovo en Europe. Elle s’accompagne d’Ultrabooks et d’appareils hybrides (Ideapad Miix) tournant soit sous Windows 8, soit sous Android.

Pour rappel, Lenovo (la section belge du site n’est proposée qu’en anglais) est devenu ces derniers mois le numéro un mondial de l’informatique, surclassant ainsi HP, Dell et autres Acer, Asus, Samsung, Apple ou Sony.

Chargeur pour grande famille

Ten iPad charging bayL’histoire est classique! On rentre le soir à la maison avec les huit enfants et c’est chaque fois le même cinéma: Wilfried, Cunégonde, Vladimir, Mao, Kevin, Johnny, Marie-Astrid et leur petite sœur Séraphine se précipitent sur le chargeur pour rebooster leur iPad. Et nous, les parents, comme on court moins vite, on est systématiquement de la revue. Avouez que c’est du vécu!

Triste. D’ailleurs, là, il y a une larme qui coule.

Mais tout cela, c’est du passé, yé, yé, car aujourd’hui, oui, oui, existe le Ten iPad Charging Bay! A la bonne heure…

Pas compliqué à utiliser: quand la famille rentre à la maison, chacun vient soigneusement ranger son iPad (quelle que soit sa génération) dans ce boîtier compact récompensé d’un prix du design (iF Product Design Award). Après, il suffit de déposer un MacBook (Pro ou pas) et de le connecter au boîtier en question. Et c’est parti: les dix iPad se rechargent simultanément.

Ouf, sauvé! Wilfried, Cunégonde, Vladimir, Mao, Kevin, Johnny, Marie-Astrid, leur petite sœur Séraphine et leurs parents peuvent se consacrer à d’autres activités importantes. Comme établir des pronostics pour le match Belgique-Serbie de vendredi, savoir qui sera le premier à prendre sa douche, organiser un concours de crotte de nez, etc.

Le Ten iPad Charging Bay sera commercialisé à partir de début juillet au prix de 900 dollars.

Heureusement qu’on est là…

Oui, mais…

Infinite Loop AppleComme prévu, Apple a annoncé hier soir un bénéfice trimestriel qui, pour la première fois depuis dix ans, est inférieur à celui du trimestre correspondant de l’année précédente. Il passe en effet de 11,6 à 9,5 milliards de dollars, une diminution de 18%. C’est important. Est-ce dû à la crise économique, à la concurrence des autres marques, à l’absence de nouveauté chez Apple,…? Un peu de tout, probablement. Mais à l’heure où certains pointent un doigt accusateur vers Tim Cook, allant jusqu’à demander sa tête, il faut noter que les ventes d’iPhone ont progressé de 35,1 à 37,4 millions. Et que celles d’iPad ont littéralement explosé: de 11,8 à 19,5 millions. Certes, ce dernier chiffre ne permet pas de connaître la proportion d’iPad et d’iPad mini, mais elle montre à quel point ce qui est toujours aujourd’hui la meilleure tablette du marché continue à susciter l’engouement.
Dans le même temps, Apple a vendu « un peu moins de quatre millions de Mac, à comparer aux 4 millions du même trimestre de l’exercice précédent ». L’entreprise californienne fait donc plutôt mieux que les autres fabricants informatiques qui, dans plusieurs cas, se prennent ces derniers mois une véritable gifle (Acer, HP,…).
Alors, Tim Cook a-t-il vraiment tout faux? On connaît beaucoup d’entreprises qui signeraient des deux mains pour de tels résultats. Mais évidemment, il y a les actionnaires et la concurrence. Même si le cours de l’action est récemment tombé aux environs des 400 dollars alors qu’elle flirtait voici quelques mois encore avec la barre des 700 dollars, Apple a annoncé une augmentation du dividende versé aux actionnaires. Et forte d’un « solde de trésorerie de 145 milliards de dollars », l’entreprise a annoncé hier soir une série d’importantes nouveautés pour l’automne. C’est à ce moment-là, probablement, qu’on pourra « juger » de l’aptitude de Tim Cook et de ses équipes à prolonger la voie tracée par Steve Jobs. Cela veut-il dire qu’on ne découvrira rien avant? Pas sûr. Mais d’ici là, les rumeurs quant à une iTV, une iWatch, un iPhone 5S et de nouveaux Mac ne vont faire qu’amplifier.

Microsoft pourrait opter pour une Surface réduite

Steve-Ballmer-&-Surface
Le 27 mars dernier, Microsoft publiait cette annonce: « Are you passionate about building cool devices and technologies? The Surface Team focuses on building devices that fully express the Windows vision. We are currently building the next generation and Surface needs you! »

 

Combinée à une modification par Microsoft des pré-requis techniques en terme de résolution pour la production d’une tablette Surface, d’une part, et à des déclarations de Steve Ballmer d’autre part, cette annonce ouvre les portes au développement de tablettes tournant sous Windows (8 ou RT) et de format plus petit que l’actuelle Surface.

On n’est donc pas surpris par l’évocation depuis hier de projets de Microsoft (non confirmés officiellement) visant à produire d’ici la fin de l’année une tablette de 7 pouces, qui devrait concurrencer notamment l’iPad mini d’Apple et la Kindle Fire d’Amazon.

Pour Microsoft, il y a urgence: la crise que traverse actuellement le PC traditionnel constitue une menace des plus sérieuses. Et comme, malgré d’incontestables qualités, le système d’exploitation Windows Phone ne parvient toujours pas à s’octroyer une part respectable sur le marché des smartphones…

Mini, mini, mini

A partir du moment où Apple présentait un « petit » iPad, on se disait que son PDG mettrait un point d’honneur à expliquer ce retournement de situation au vu des déclarations de Steve Jobs voici deux ans à peine. Pour rappel, Jobs avait expliqué que, seule, la taille de l’iPad, était appropriée pour bénéficier pleinement des applications. Et il avait été plus loin en affirmant que même si, dans l’avenir, une nouvelle technologie d’écran devait voir le jour et permettre de profiter pleinement du niveau de qualité requis par Apple, « il faudrait vendre ces tablettes avec du papier de verre… pour limer le bout de nos doigts, trop gros pour un écran de cette taille« . On peut réécouter cette intervention ici.

Mais, non, pas un mot. Tim Cook n’est pas revenu sur ce credo de son illustre prédécesseur. Chez Apple, Steve Jobs restera une figure « exploitable » de temps en temps, notamment sur le plan marketing, mais pour le reste, sa page est définitivement tournée, sinon oubliée. Un an après…

On ne veut pas dire par là que l’iPad mini dévoilé hier par Phil Schiller est une mauvaise idée. Que du contraire: l’objet risque d’être l’un des cadeaux les plus recherchés cet hiver sous le sapin. Il est plus cher que ses concurrents? Et alors? Ne bénéficie-t-il pas d’atouts en rapport? A 329€ (prix de départ), notre avis est qu’on va se l’arracher. Et qu’il va permettre à Apple d’écraser un peu plus encore ce qui lui reste de concurrence. Même celle de Microsoft. Car le choix du 23 octobre pour annoncer l’iPad mini, un nouveau « nouvel iPad » (qui s’appelle désormais iPad avec écran Retina), un nouveau Mac mini et un nouvel iMac évoque une charge marketing et médiatique contre Microsoft et la sortie mondiale de Windows 8 (en plus des tablettes Surface), ce vendredi 26 octobre.

Mais si la présentation d’hier était riche, elle laisse un curieux sentiment. Celui d’un Apple qui n’aurait plus tout à fait l’approche d’un innovateur, mais plutôt celle d’une entreprise qui se repositionne – certes avec talent -, par rapport au reste du marché. On ne nous enlèvera pas de l’esprit que le nouvel iPad avec écran Retina est la tablette que nous aurions dû découvrir voici 7 mois. Et que l’iPad mini n’est qu’une réaction assez tardive aux concepts du même type initiés par Amazon et Google, notamment.

Au final, bien sûr, Apple reprend la tête. Sans jamais l’avoir vraiment perdue, d’ailleurs. Mais, dans l’attente de pouvoir découvrir « en vrai » les nouveaux appareils, on se dit que le côté « Waouw! » qui caractérisait la majorité des présentations signées Steve Jobs n’était pas au rendez-vous d’hier.

En France, François Hollande se veut un président « normal ». On doute que les utilisateurs des quatre coins du monde souhaitent voir Apple suivre la même voie.

Il y a une autre façon d’analyser la situation. Chez Apple, on a peut être considéré que le marché devait d’abord passer par une phase comme celle-ci. Que la puissance et l’ambition des concurrents (Amazon, Google, Microsoft: pas des nabots…!) nécessitait une (ré)action exclusivement réfléchie en terme de « guerre commerciale » à court terme. Il se murmure que, pour promouvoir le lancement de Windows 8 et des tablettes Surface, Microsoft aurait dépensé plus d’un milliard de dollars rien qu’en marketing. Face à de tels montants, l’heure n’était peut-être pas aux démonstrations de génie. Encore que la conception des produits dévoilés hier soir a de quoi impressionner. Il semble par exemple que l’iPad mini « écrase » la Nexus 7 de Google. Elle est moins chère, certes (249€ à la Fnac France), mais…

Tim Cook a indiqué hier que, depuis son lancement, l’iPad s’était vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Ce chiffre a toutes les chances de grimper au cours des deux derniers mois de l’année. Comme souvent, le principal problème d’Apple sera celui de l’approvisionnement. La demande, elle, sera là.

* * *

Un mot encore, qui n’a rien à voir avec ce qui précède: non évoqué au cours des dernières présentations, l’iPod Classic a connu une sensible transformation au cours des dernières semaines. Aucune médiatisation pour un tel événement: sans avoir changé en quoi que  ce soit, l’appareil a vu son prix augmenter dans plusieurs pays. Sans raison particulière. En Belgique, il est à 269€. En France, c’est 289. En Allemagne 259. Comment dit-on, déjà? Ah oui, « marché unique »…

L’iPad mini est (presque) officiel

Apple vient d’inviter officiellement la presse à venir découvrir « un petit quelque chose de nouveau » le 23 octobre.

L’objet de cet évènement ne fait guère de doutes: l’iPad mini, quel que soit son nom officiel, sera dévoilé la semaine prochaine.

Le choix de la date n’est évidemment pas dû au hasard: c’est trois jours  avant que Microsoft ne dévoile Windows 8… et la tablette Surface.

Mini, mini et Office

Jacques Dutronc va redevenir « in » (1)!

Alors que Samsung va dévoiler demain une version mini de son smartphone Galaxy SIII (avec un écran de 4 pouces), les rumeurs de l’annonce d’un iPad mini s’amplifient de jour en jour.
La date du 17 octobre semble tenir la corde pour ce qui concerne l’annonce, la mise sur le marché – on parle d’une livraison de 10 millions d’unités pour démarrer – interviendrait en novembre.
L’appareil ne serait – du moins initialement – proposé qu’en version Wi-Fi.

On notera aussi avec intérêt l’info lâchée par un chef de produit de Microsoft, Petr Bobek: il à déclaré à un site de Tchéquie qu’une version iOS et Android de Microsoft Office sortirait courant 2013, probablement en mars.
A confirmer!

 

 

 

1. pour les plus jeunes: http://youtu.be/J1HSaEf8jmg

Page 1 of 1912345»10...Last »

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.