Samsung voit plus grand

La première tablette de Samsung avait épousé le format 7 pouces. La nouvelle, subtilement appelée Galaxy Tab 10.1, propose un écran de… 10,1 pouces. Si. D’un poids de 599 grammes, elle tourne sous Android 3.0 (Honeycomb) et possède deux caméras: 2 millions de pixels à l’avnt (pour faire de la vidéoconférence) et 5 millions à l’arrière, pour filmer ce que vous voulez. Apte à lire les fichiers vidéo Full HD 1080p, doté d’un gyroscope, d’un accéléromètre et d’un compas numérique, le nouveau Galaxy Tab ne manifestera aucun signe de mauvaise humeur si vous l’envoyez surfer sur un site tournant sous Flash.

La commercialisation du Samsung Galaxy Tab 10.1 est attendue pour le second trimestre. Le prix n’est pas encore connu. Et comme on va voir plusieurs appareils avec des caractéristiques fort proches (voir le LG Optimus Pad) arriver à peu près au même moment, le prix risque d’être fixé en toute dernière minute…

De son côté, LG…

«Avec l’avalanche de tablettes qui déferle sur le marché, nous estimions que le LG Optimus Pad devait constituer une nouvelle référence en matière de tablettes, a déclaré Dr. Jong-seok Park, PDG de LG Electronics Mobile Communications Company. Nous pensons que le LG Optimus Pad atteint le juste équilibre entre portabilité et qualité de visionnage, sans compromis sur les performances.»

Il faudra évidemment attendre d’avoir l’appareil en main – et d’en connaître le prix – pour en juger, mais ses caractéristiques semblent à tout le moins intéressantes: écran de 8,9 pouces (22,6 cm) avec résolution de 7280 x 768 et décodage Full HD 1080p, système d’exploitation Android 3.0 (Honeycomb), processeur dual-core 2×1 1 GHz Nvidia Tegra 2, caméra 3D,…

Vu la puissance du réseau commercial de LG en Belgique, l’Optimus Pad risque d’y faire plus que de la figuration.

Motorola, cékissa?

Vu le peu d’intérêt accordé par Motorola au marché belge, on se demande pourquoi on évoque ne serait-ce que leur existence. Mais, bon: on ne se refait pas… Et puis, la tablette Xoom a plusieurs fois été présentée comme l’un des plus valables concurrents potentiels de l’iPad. Sous-entendu: d’un point de vue technique. Car il restait deux inconnues: quand et à quel prix.

L’entreprise américaine a annoncé aujourd’hui qu’elle lancerait son bébé – en version Wi-Fi + 3G et en Wi-Fi – sur le marché européen au cours du deuxième trimestre. Ceci implique-t-il tous les pays du vieux continent ou uniquement les plus grands (Allemagne, France, Royaume-Uni, Espagne et Italie)? Mystère.
A propos du prix, on est toujours dans le flou. Mais il semble que la chaîne de magasins américaine Best Buy va vendre l’appareil 800 dollars… pour autant que l’acquéreur s’engage à prendre en parallèle un abonnement de deux ans auprès d’un opérateur. Traduit en euros, cela risque de faire très, très cher…

Même résolution, meilleur rendu?

Alors que LG vient d’annoncer que sa tablette LG Optimus Pad arriverait sur le marché belge courant mai (à un prix encore inconnu), de nouvelles rumeurs, citées par le journal Korea Herald, évoquent ce à quoi chacun s’attend pour les prochaines semaines: l’annonce de l’iPad 2.

Contrairement à ce que certains bruits antérieurs laissaient entendre, la résolution du nouvel iPad pourrait rester identique.
Mais l’écran gagnerait en brillance et en angle de lisibilité, notamment, grâce à l’exploitation d’une nouvelle technologie développée par Samsung – Super PLS – qui serait sensiblement supérieure… et moins coûteuse que l’IPS utilisée par l’iPad et l’iPhone 4.

Il n’est jamais trop tôt…

On peut voir cela de plusieurs manières.

Mettre une tablette à disposition d’un enfant, c’est l’éveiller à un style de vie qu’il sera plus que probablement amené à expérimenter au cours de son existence.

L’autre approche, c’est de se dire: « Mieux vaut qu’il ait une tablette bien à lui, plutôt qu’il ne cherche à utiliser la mienne ».

On ne sait trop si c’est l’une de ces deux pistes qui a initié chez VTech l’idée de créer l’InnoPad.

Destiné aux enfants de 4 à 9 ans, cet appareil est doté d’un écran tactile de 5 pouces (12,7 cm), d’un micro, d’un port USB, d’un autre pour carte SD,… Le tout a été conçu pour résister aux chocs qu’un enfant de cet âge risque de lui faire subir.

L’InnoPad de VTech est nettement moins cher que les tablettes pour adultes. Son prix américain (on ignore encore quand et même s’il sera commercialisé de ce côté de l’Atlantique) serait d’environ 80 dollars. Mais il y a un hic.

Avec son App Store, et la concurrence a suivi le mouvement, Apple a initié de vendre des applications à prix doux. Logique puisqu’il n’y a ni emballage, ni transport, ni intermédiaire. Chez VTech, par contre, on reste dans le marché du jouet. La politique est donc différente. Les logiciels , qu’il s’agisse de jeux, de livres électroniques ou d’autres sont vendues en magasin sous forme physique au prix de 25 dollars. Mais le fabricant indique aussi que, en connectant l’InnoPad à un ordinateur (Windows ou MacOs), il sera possible de télécharger plus de 100 titres d’ici la fin de l’année. A quel prix? VTech n’en dit mot.

Les petites nouvelles du 11 février 2011

Alors que l’annonce, ce matin, de la prise de contrôle de Nokia par Microsoft du partenariat entre Microsoft et Nokia secoue toute l’industrie, un autre coup d’éclat pourrait tomber prochainement. Il se murmure que, choqué par le rejet de son application eBook Reader de l’iOS App Store, Sony envisagerait de retirer son catalogue musical de l’iTunes Music Store. Ce retrait interviendrait simultanément avec le lancement du nouveau service « Music Unlimited » de Sony qui permettra de « streamer » plus de 6 millions de chansons du catalogue Sony à destination des téléviseurs, lecteurs de Blu-ray et consoles de la marque. A confirmer.

Pour ce qui concerne plus particulièrement l’iPad les annonces du jour touchent notamment à la sortie imminente d’Opera Mini pour iPad (ce serait pour le début de la semaine prochaine) et à celle d’une mise à jour de The Daily. La version 1.02 de l’application devrait notamment répondre aux critiques visant sa lenteur.

HP se met sur le Touch

Il arrivera cet été. Dans quel pays exactement, ce n’est pas encore très clair. Et le prix reste une inconnue. Mais avec son TouchPad basé sur le système d’exploitation webOS de Palm, HP entend se positionner à son tour sur le marché des tablettes. Il s’agit ici d’un modèle avec écran multitouch de 9,7 pouces offrant une résolution de 1024×768.

Le TouchPad devrait être initialement commercialisé uniquement avec Wi-FI, une version 3G étant annoncée pour « plus tard ». On notera la présence d’une caméra frontale de 1,4-3 megapixels et d’un connecteur microUSB et la compatibilité avec Adobe Flash. L’objet pèse 740 grammes et, ô surprise, permettra l’impression sans fil sur les imprimantes HP « compatibles ». En gros, les imprimantes Wi-Fi qui supportent le langage de description de page PCL en réseau local .

Si HP a choisi de présenter sa tablette des mois avant son lancement, c’est pour précéder les annonces d’autres fabricants et offrir du temps aux développeurs pour générer suffisamment d’applications pour un format nouveau sur le marché (webOS). Le problème, pour HP, c’est que, quand sa tablette sortira, l’iPad 2 sera probablement déjà en magasins (sans compter que des rumeurs évoquent une sortie imminente de l’iPad 2 et celle, dans quelques mois, d’un iPad 3 qui bénéficierait notamment d’un écran Retina Display). Et rien, dans les caractéristiques du TouchPad n’est du style à susciter un « Waouw! J’en veux un , maintenant, là, tout de suite! Viiiiiiite!« . Mais tout cela pourrait être relativisé par un élément de poids: le prix. Probablement pour se prémunir des prochaines annonces de ses concurrents, HP a préféré n’en rien dire à ce stade. Une chose est sûre: à moins d’être (nettement) meilleur que l’iPad, il faut être (nettement) moins cher. A suivre.

Alors, vous dites « iPad 2″…

Voilà des mois – en fait, quasiment le lendemain de la sortie du premier iPad – que les rumeurs circulent à propos de l’iPad 2. Le problème, c’est qu’elles sont reprises par l’un, amplifiées par l’autre et qu’elles peuvent en réalité ne reposer sur rien de concret. Mais, cette fois, c’est un support « sérieux », le Wall Street Journal, qui évoque le sujet. En annonçant que la production a démarré, que le nouvel iPad sera plus fin et plus léger, qu’il sera équipé – au moins – d’une caméra frontale pour permettre la vidéo-conférence via Face Time, qu’il aura un processeur plus puissant,… Rien de bien nouveau par rapport à ce que les rumeurs évoquent depuis des mois.

En revanche, le WSJ ne dit mot de l’aspect connectique (prise USB?) et laisse entendre que la résolution de l’écran ne serait pas améliorée, Apple rencontrant des difficultés à traduire sur l’écran de l’iPad ce qui a été fait sur celui, plus petit, de l’iPhone.

Chat alors!

Soyons honnête: si nous avons été chat au cours d’une éventuelle vie précédente, nous n’en avons guère conservé de souvenirs marquants. Dommage: cette expérience nous aurait été bien utile pour apprécier cette application qui risque de bouleverser pas mal d’habitudes félines. Game for Cats semble devoir être le premier jeu pour chats sur iPad.

Votre minet devrait – paraît-il – s’amuser follement (peut-on dire qu’il va « prendre sa patte »?) à poursuivre le rayon laser dont les mouvements caractérisent le premier niveau, gratuit. Après, il faudra vous fendre de 1,59€ pour lui permettre de jouer au chat et à la souris, cette dernière apparaissant sur l’écran.

Voilà, voilà. Un petit conseil, peut-être: si vous pensez à limer les griffes des pattes du bouffeur de souris, l’écran de votre iPad bénéficiera d’une plus longue vie. Mais c’est à chacun de voir…

Je t’aime, moi non plus

La multitude des applications fait que le meilleur côtoie le pire et l’indispensable l’inutile. Et puis, il y a ces créations qui, selon les utilisateurs, feront partie de l’un ou l’autre groupe. Parfois simplement en fonction de l’actualité. A une semaine du jour de jackpot pour les fleuristes, les chocolatiers, les bijoutiers et les commerces de lingerie de la Saint-Valentin, SuperJumbo Media entend permettre aux jeunes couples de vérifier le niveau de leur relation. A Perfect Match est donc un test de compatibilité amoureuse dont, forcément, la qualité scientifique dépasse en hauteur la pile d’immondices abandonnée au sommet de l’Everest par des alpinistes peu écolos.

Le principe est simple: l’un après l’autre, les deux amoureux vont répondre à une série de questions en anglais et à choix multiples. Il n’est pas nécessaire d’avoir une licence en biologie en poche pour répondre, mais cela peut aider car ce n’est vraiment pas évident. Quelques exemples: quel est l’élément du visage de votre partenaire que vous aimez? Vous êtes dans une forêt et vous voyez un animal très effrayant: s’agit-il d’un ours, d’un tigre, d’un lion, d’un gorille ou d’un loup? Quand on vous disait que ce n’était pas facile! Mais pendant que les participants suent à grosses gouttes en tentant de trouver la réponse la plus en phase avec leur personnalité, le système d’intelligence artificielle de l’application procède à une rigoureuse analyse et compare les propositions des deux tourtereaux, avant d’afficher son verdict: « votre taux de compatibilité est de XX% ». En gros, il compte le nombre de réponses communes. Et pan dans la gencive. Si ça ce n’est pas une application scientifique!

Forcément indispensable, cette application coûte normalement 672 millions de dollars et 3 roubles 0,79€. Mais à l’occasion de la Saint-Valentin et pour quelques heures seulement, elle est proposée à titre gratuit. Youpie.

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.