Blog Archives

Les tablettes sous Android ne se vendent pas parce que…

Le patron de Nvidia n’est pas heureux. Les tablettes tournant sous Android 3.0 – que son entreprise  équipe en cartes nVidia Tegra 2 – se vendent peu. Pas bon pour le business, ça, coco!

Motorola affirme avoir vendu 250.000 exemplaires de la Xoom en avril. Pas grand-chose en comparaison du million d’iPad 2 vendu par Apple au cours de son seul premier week-end de vente! Pire: les produits d’Acer, de Samsung et d’Asus trouveraient encore moins d’intérêt auprès des consommateurs.

Pourquoi? Jen-Hsun Huang a donné sa version des faits à CNet: « C’est un problème de points de vente. C’est un problème de compétences dans les points de vente. C’est un problème de marketing vis-à-vis des consommateurs. C’est un problème de prix. Et c’est un problème de richesse au niveau des applications« .

Cela fait beaucoup de problèmes, tout ça!

Et le bonhomme n’a pas tout à fait tort. Il est étrange, par exemple, que la Xoom ne soit proposée qu’en version 3G. La disponibilité d’une version limitée à du Wi-Fi aurait permis d’afficher un prix d’entrée plus à même de séduire certains consommateurs (même si l’on sait que, en Europe, ce n’est pas l’iPad le moins cher qui se vend le mieux). On pourrait aussi soulever la question des applications: à ce stade, en combinant les applications Android 2 optimisées et Android 3, on arriverait à environ 150 titres. En face, l’iPad en propose 65.000.

Comme il connaît les règles du marché, Jen-Hsun Huang se dit néanmoins optimiste. Selon lui, les fabricants ont appris de leurs erreurs et le tir devrait être progressivement corrigé.

Nokia veut être différent

Nokia souhaite être présent sur le marché des tablettes, mais avec un produit marqué par « une perspective Nokia unique ».

« Il y a aujourd’hui plus de 200 tablettes différentes sur le marché, mais une seule d’entre elles réussit réellement » a indiqué Stephen Elop, PDG de Nokia, à une émission de la télévision finlandaise. « Nos équipes planchent sur quelque chose qui nous différencierait de tout ce qui existe sur le marché ».

Le premier point à analyser semble être celui du système d’exploitation. Au vu des liens qui lient désormais Nokia à Microsoft, la piste la plus évidente serait celle de Windows 8, prévu pour l’année prochaine. Mais, officiellement, en tout cas, rien ne serait fait. « Notre équipe analyse actuellement quelle est la meilleure stratégie pour Nokia sur ce marché« , souligne Stephen Elop.

MeeGo pourrait-il être sorti du placard? On voit mal Microsoft accepter une autre piste. A moins qu’elle soit toute nouvelle.

Pour rappel, l’entreprise finlandaise avait réagi très rapidement au boum du netbook. Mais son Booklet 3G n’a jamais réussi à concurrencer les concepts de Acer, Asus ou Samsung.

 

 

L’iPad fait la différence

Pour les uns, une tablette est un ordinateur, pour les autres, elle ne l’est pas. Reste qu’un iPad possède à notre sens suffisamment de caractéristiques du PC pour le considérer comme tel. C’est aussi l’avis de Canalys. Et le bureau d’études en conclut que, au quatrième trimestre 2010, Apple est devenu le numéro trois mondial du PC. Si les ventes de Mac ont augmenté durant cette période, l’impressionnante progression (+241%!) du fabricant californien est évidemment due pour l’essentiel ,à l’engouement pour l’iPad. Et ce dernier ne devrait pas fléchir avec son introduction, aujourd’hui, sur le gigantesque marché indien…

Pour en revenir au marché informatique mondial, on notera que les 5 premiers acteurs (HP, Acer, Apple, Dell et Lenovo progressent tous en terme d’unités vendues. Par contre, au niveau des parts de marché, et en comparant le dernier trimestre 2010 à celui de 2009, on constate que HP perd trois points (17,7% au lieu de 20,5), qu’Acer recule un petit peu (de 14 à 12,8%) et que Dell se tasse légèrement (de 11,6 à 10,8%). En revanche, Lenovo progresse d’un fifrelin (de 8,8 à 9,1%) et qu’Apple décolle (de 3,8 à 10,8%).

Invasion? Oui, mais…

Comme prévu, le salon CES de Las Vegas a vu de très nombreux fabricants présenter des tablettes. On notera que, dans la plupart des cas, il s’agit de prototypes. Et que, toujours dans la plupart des cas, on n’a aucune idée de la date de commercialisation en Europe. Dans plusieurs cas, la question est même de savoir si ces tablettes seront commercialisées de ce côté de l’Atlantique.

On peut supposer que ce sera le cas des créations d’Acer. Ses Iconia n’ont peut-être pas particulièrement impressionné lors de leur première présentation, mais elle étaient limitées à Android 2.2: la version commercialisée des Iconia devrait tourner sous Android 3.0 (Honeycomb). Le modèle 10,1 pouces bénéficiera d’une connectivité 4G, d’un processeur dual-core Tegra 2, d’un connecteur HDMI et d’un port USB. Dépendant bien sûr de son prix, ce joujou pourrait faire du bruit. Plus probablement, chez nous, que la tablette Xoom de Motorola: le fabricant américain est parvenu, en quelques années seulement, à détruire son image de marque. Pour se relancer en Europe, il devrait y mettre les moyens: pas sûr qu’il y soit prêt.

Toujours à propos d’Acer, on notera l’humour de ses dirigeants. Alors que, comme la majorité des autres fabricants, ils ont opté pour Android, ils n’hésitent pas à afficher « Acer recommends Windows 7 » sur la page dédiée à l’impressionnant « touchbook » Iconia, unPC portable dépourvu de clavier physique, mais doté de deux écrans tactiles.

A côté des Lenovo, Vizio, MSI, Dell, Sharp, LG, Asus, Fujitsu, Toshiba ou Samsung (pour n’en citer que quelques-uns), on notera l’annonce surprise de Panasonic, qui prévoit lui aussi d’arriver sur le marché avec divers modèles de tablettes. Elles auront pour particularité de pouvoir jouer les télécommandes pour les appareils audio-vidéo du géant japonais. De même, il semble que, après réflexion, Sony envisage à son tour de se lancer dans la bataille. Ce ne serait probablement plus pour cette année-ci. Reste à savoir si ce ne sera pas trop tard.

Sans totalement l’exclure de la course, on regardera comment HP défendra son propre concept: sa présentation est prévue pour le 9 février. L’originalité de cet appareil sera son système d’exploitation: WebOS. Sera-ce un atout ou, au contraire, un handicap? Tout dépendra de la difficulté que ce système d’exploitation posera aux développeurs. L’un des grands atouts de l’iPad, c’est la très grande librairie d’applications qui existe. Celle-ci, à son tour, agit comme un stimulant sur les ventes. En partant de rien avec un système d’exploitation qu’il est le seul à défendre (il l’a racheté en 2010), HP prend un risque…

Acer attaque

Comme prévu depuis plusieurs semaines, Acer a lancé aujourd’hui son offensive sur le terrain des tablettes avec deux modèles tournant sous Android: 7 et 10,1 pouces. Ce dernier sera propulsé par un processeur dual-core de 1 GHz, sera équipé d’un port HDMI avec une résolution d’écran de 1280 x 800. Deux caméras s’ajoutent à l’objet.

Aucun nom n’a encore été annoncé pour les deux tablettes, ni un prix. En revanche, on sait qu’elles ne devraient pas arriver sur le marché avant… avril prochain. Gloups!

Pas de panique! Pour les impatients, Acer devrait commercialiser bien plus tôt – on parle de février – une autre tablette de 10,1 pouces, mais tournant cette fois sous Windows 7. Elle exploiterait un processeur AMD. Ici encore, ni nom, ni prix.

Pas assez pour Acer

On savait depuis plusieurs mois que l’entreprise réfléchissait au concept de tablette, cette fois, l’information est officielle: par la voix de Gianfranco Lanci, son ambitieux PDG, Acer annonce le lancement d’une « gamme » de tablettes pour le 23 novembre. Cette date correspond à l’introduction sur le marché nord-américain. Pour l’Europe, on n’a pas encore d’indications.

Reste que le gourmand Acer semble agressif: les prix américains démarreraient à 299 dollars, le modèle le plus coûteux étant annoncé à 699 dollars. Quelle taille d’écran, quel système d’exploitation, quel poids, quelle autonomie, quelle puissance, une ou deux caméras ou aucune,…? Silence radio. Il semble cependant que l’OS retenu devrait être Android (la grande question étant évidemment dans ce cas de savoir quelle version d’Android serait exploitée, ce qui permettrait de savoir si ces tablettes seraient ou non compatibles Java).

Non content de viser la place de premier fabricant d’ordinateurs au monde, Acer entend donc se jeter dans la bataille des tablettes. On notera surtout que Gianfranco Lanci annonce une gamme: son offensive est donc nettement plus ambitieuse que celle d’un Samsung, par exemple. Quant à savoir si elle chatouillera l’iPad d’Apple, il faudra attendre une prise en main des joujoux.

N’en jetez plus, la tablette est pleine

Après l’annonce de Michael Dell selon laquelle son entreprise prépare le lancement d’une tablette de 7 pouces tournant sous Android, il se murmure selon diverses sources que l’entreprise américaine – en bagarre avec Acer pour la deuxième place du marché mondial de l’informatique – prévoirait le lancement d’une autre tablette, cette fois de 10 pouces, d’ici 6 à 12 mois. Et ce ne serait là que l’un des nouveaux produits en préparation chez Dell.

La bagare s’annonce rude, d’autant que Acer nous confirme le lancement très proche de deux tablettes, l’une de petit format (5 ou 7 pouces?), l’autre plus grande (±10 pouces) probablement d’ici la fin de l’année. Et, comme supposé en raison des fuites de la mi-septembre, le début 2011 pourrait voir le lancement d’un PC portable « dual screen » dont les caractéristiques se rapprocheraient de celles du Libretto W100 de Toshiba , mais probablement dans un format plus grand (écran 15 pouces?).

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.