Blog Archives

Après le Dect, Gigaset passe aux tablettes

Gigaset, l’entreprise allemande issue de Siemens, se lance sur le marché des tablettes avec les QV830 (8 pouces, 8 Go) et QV1030 (10,1 pouces, 16 Go).

Le modèle 8 pouces se caractérise par de l’aluminium anodisé à l’arrière et  un écran résistant aux rayures. La tablette offre une liaison WLAN ultrarapide.

Gigaset QV1030L’écran de la tablette de 10,1 pouces offre une résolution de 2560 x 1600 pixels et 300 dpi. Elle est dotée d’un processeur quadri-cœur (1,8 GHz Nvidia T40S Cortex A15), d’un son stéréo et d’un appareil photo 8 mégapixels avec flash dual-LED.

Les deux tablettes tournent sur le système d’exploitation Android 4.2.2 (Jelly Bean).

La tablette QV1030 dispose d’une batterie de 9000 mAh. Le QV830 offre 240 heures en veille, 8 heures de surf, 7 heures de lecture vidéo et 65 heures de lecture audio. Le QV1030 annonce 620 heures de veille, 10 heures de surf, 8 heures de lecture vidéo et 65 heures de lecture audio2.

Les deux modèles de Gigaset peuvent prendre des photos ultra détaillées avec l’appareil photo à l’arrière et téléphoner en mode vidéo avec une qualité HD 720p grâce à l’objectif sur la face avant. L’appareil photo à l’arrière du QV830 atteint 5 mégapixels avec autofocus (1080p, HD), celui à l’avant 1,2 mégapixels (720p, HD). L’appareil à l’arrière du QV1030 offre quant à lui 8 mégapixels (1080p, HD) et un flash dual-LED. L’appareil photo à l’avant de ce modèle est le même que celui du QV830.

La mémoire de stockage peut être augmentée de 32 GB d’espace de stockage grâce au port pour carte microSDHC.

Les QV830 et QV1030 seront disponibles à partir du début du mois de décembre. Le prix de vente conseillé du QV830 est de 199 euros et celui du QV1030 de 369 euros.

Les tablettes sous Android ne se vendent pas parce que…

Le patron de Nvidia n’est pas heureux. Les tablettes tournant sous Android 3.0 – que son entreprise  équipe en cartes nVidia Tegra 2 – se vendent peu. Pas bon pour le business, ça, coco!

Motorola affirme avoir vendu 250.000 exemplaires de la Xoom en avril. Pas grand-chose en comparaison du million d’iPad 2 vendu par Apple au cours de son seul premier week-end de vente! Pire: les produits d’Acer, de Samsung et d’Asus trouveraient encore moins d’intérêt auprès des consommateurs.

Pourquoi? Jen-Hsun Huang a donné sa version des faits à CNet: « C’est un problème de points de vente. C’est un problème de compétences dans les points de vente. C’est un problème de marketing vis-à-vis des consommateurs. C’est un problème de prix. Et c’est un problème de richesse au niveau des applications« .

Cela fait beaucoup de problèmes, tout ça!

Et le bonhomme n’a pas tout à fait tort. Il est étrange, par exemple, que la Xoom ne soit proposée qu’en version 3G. La disponibilité d’une version limitée à du Wi-Fi aurait permis d’afficher un prix d’entrée plus à même de séduire certains consommateurs (même si l’on sait que, en Europe, ce n’est pas l’iPad le moins cher qui se vend le mieux). On pourrait aussi soulever la question des applications: à ce stade, en combinant les applications Android 2 optimisées et Android 3, on arriverait à environ 150 titres. En face, l’iPad en propose 65.000.

Comme il connaît les règles du marché, Jen-Hsun Huang se dit néanmoins optimiste. Selon lui, les fabricants ont appris de leurs erreurs et le tir devrait être progressivement corrigé.

Le bon timing de l’iPad 2

Certes, à ce stade, on ignore à quelle date l’iPad 2 sera effectivement dans les rayons. Apple aurait probablement intérêt à ce que cela ne tarde pas trop: sitôt informés, les consommateurs risquent tout simplement d’attendre. A moins, bien sûr, que l’on annonce mercredi prochain au Yerba Buena de San Francisco que le prix de l’actuel iPad est diminué.

Et puis, il y a cette rumeur qui circule depuis quelques semaines. L’iPad 2 ne constituerait qu’une évolution modeste qui permettrait simplemnt à Apple de rester au-dessus du lot. Et le « vrai » nouveau modèle, l’iPad 3 arriverait sur le marché peut-être dès septembre.

Mais nonobstant ces doutes et interrogations, le timing de mercredi prochain est particulièrement habile. La présentation de l’iPad 2 interviendra en effet quelques jours à peine après le lancement commercial aux Etats-Unis de ce qui est considéré comme le plus grand challenger actuel de l’iPad. Le Xoom de Motorola, la première tablette à utiliser la version d’Android spécifiquement conçue à cet effet (Honeycomb), arrivera sur le marché américain demain. Comment réagiront ceux qui prévoyaient de l’acheter dès sa sortie? Vous, on ne sait pas, mais nous, en sachant que l’iPad 2 va être annoncé quelques jours plus tard, on attendrait. Ne serait-ce que pour ‘savoir’ et éviter de rater une opportunité. Chez Motorola, on doit apprécier…

iOS domine largement en Belgique

Ce n’est pas tous les jours que la Belgique est prise en considération dans une enquête ou des statistiques internationales. Ce tableau, concocté par Pocket-Lint, démontre l’impressionnante domination d’iOS (iPad, iPhone) parmi les systèmes d’exploitation mobile en Belgique. Oui, c’est la ligne grise tout en haut. Très logiquement, elle marque un certain recul, tandis que la ligne verte d’Android progresse. Et cette tendance devrait s’amplifier au cours des mois à venir. Ce qui est plus troublant, c’est la modeste part de Symbian (ligne jaune) et celle, plus petite encore, de BlackBerry (en noir). Sur la dernière période, ce dernier fait même moins bien que le Bada qui équipe certains terminaux Samsung. Enfin, on notera la descente des « autres », parmi lesquels on trouve principalement le Windows Phone 7 que Nokia vient d’adopter…

Au niveau européen, on notera que la part d’iOS est moins forte, mais également isolée en tête, avec 44,95% contre 16,37 pour Android. C’est en Grande-Bretagne que BlackBerry connaît la meilleure position avec 36,22% derrière les 42,02% d’iOS. Sur l’ensemble du continent, Symbian a perdu environ la moitié de sa part de marché de janvier à décembre 2010, passant de 23,25 à 12,57%.

Samsung voit plus grand

La première tablette de Samsung avait épousé le format 7 pouces. La nouvelle, subtilement appelée Galaxy Tab 10.1, propose un écran de… 10,1 pouces. Si. D’un poids de 599 grammes, elle tourne sous Android 3.0 (Honeycomb) et possède deux caméras: 2 millions de pixels à l’avnt (pour faire de la vidéoconférence) et 5 millions à l’arrière, pour filmer ce que vous voulez. Apte à lire les fichiers vidéo Full HD 1080p, doté d’un gyroscope, d’un accéléromètre et d’un compas numérique, le nouveau Galaxy Tab ne manifestera aucun signe de mauvaise humeur si vous l’envoyez surfer sur un site tournant sous Flash.

La commercialisation du Samsung Galaxy Tab 10.1 est attendue pour le second trimestre. Le prix n’est pas encore connu. Et comme on va voir plusieurs appareils avec des caractéristiques fort proches (voir le LG Optimus Pad) arriver à peu près au même moment, le prix risque d’être fixé en toute dernière minute…

Invasion? Oui, mais…

Comme prévu, le salon CES de Las Vegas a vu de très nombreux fabricants présenter des tablettes. On notera que, dans la plupart des cas, il s’agit de prototypes. Et que, toujours dans la plupart des cas, on n’a aucune idée de la date de commercialisation en Europe. Dans plusieurs cas, la question est même de savoir si ces tablettes seront commercialisées de ce côté de l’Atlantique.

On peut supposer que ce sera le cas des créations d’Acer. Ses Iconia n’ont peut-être pas particulièrement impressionné lors de leur première présentation, mais elle étaient limitées à Android 2.2: la version commercialisée des Iconia devrait tourner sous Android 3.0 (Honeycomb). Le modèle 10,1 pouces bénéficiera d’une connectivité 4G, d’un processeur dual-core Tegra 2, d’un connecteur HDMI et d’un port USB. Dépendant bien sûr de son prix, ce joujou pourrait faire du bruit. Plus probablement, chez nous, que la tablette Xoom de Motorola: le fabricant américain est parvenu, en quelques années seulement, à détruire son image de marque. Pour se relancer en Europe, il devrait y mettre les moyens: pas sûr qu’il y soit prêt.

Toujours à propos d’Acer, on notera l’humour de ses dirigeants. Alors que, comme la majorité des autres fabricants, ils ont opté pour Android, ils n’hésitent pas à afficher « Acer recommends Windows 7 » sur la page dédiée à l’impressionnant « touchbook » Iconia, unPC portable dépourvu de clavier physique, mais doté de deux écrans tactiles.

A côté des Lenovo, Vizio, MSI, Dell, Sharp, LG, Asus, Fujitsu, Toshiba ou Samsung (pour n’en citer que quelques-uns), on notera l’annonce surprise de Panasonic, qui prévoit lui aussi d’arriver sur le marché avec divers modèles de tablettes. Elles auront pour particularité de pouvoir jouer les télécommandes pour les appareils audio-vidéo du géant japonais. De même, il semble que, après réflexion, Sony envisage à son tour de se lancer dans la bataille. Ce ne serait probablement plus pour cette année-ci. Reste à savoir si ce ne sera pas trop tard.

Sans totalement l’exclure de la course, on regardera comment HP défendra son propre concept: sa présentation est prévue pour le 9 février. L’originalité de cet appareil sera son système d’exploitation: WebOS. Sera-ce un atout ou, au contraire, un handicap? Tout dépendra de la difficulté que ce système d’exploitation posera aux développeurs. L’un des grands atouts de l’iPad, c’est la très grande librairie d’applications qui existe. Celle-ci, à son tour, agit comme un stimulant sur les ventes. En partant de rien avec un système d’exploitation qu’il est le seul à défendre (il l’a racheté en 2010), HP prend un risque…

L’ebookstore de Google pas encore en Europe

On en parlait jusque là comme de « Google Editions ». Pour le lancement de ce nouveau service, l’entreprise américaine a revu son nom: c’est Google eBooks. Cette librairie en ligne, fruit de plusieurs années de travail visant à numériser des millions d’ouvrages, est entrée dans sa phase active aujourd’hui… aux Etats-Unis. Aucune information précise ne permet d’indiquer quand elle sera ouverte au reste du monde et particulièrement à l’Europe.

L’idée? Proposer l’achat de livres sous format électronique que l’on pourra lire ensuite sur plusieurs plateformes: iPhone, iPad, appareils Android, ordinateurs, Reader de Sony, Nook de Barnes & Noble… On notera que le Kindle d’Amazon, actuel leader du secteur, n’est pas inclus.

Les utilisateurs pourront « stocker » les ouvrages achetés sur une sorte de bibliothèque personnelle en ligne à laquelle ils accèderont via leur compte… Google. Le contenu regroupe des ouvrages de référence, des livres scolaires et scientifiques, des romans du domaine public en plus de best-sellers. Selon les responsables de Google, ce sera « la plus grande librairie électronique de la planète ».

Acer attaque

Comme prévu depuis plusieurs semaines, Acer a lancé aujourd’hui son offensive sur le terrain des tablettes avec deux modèles tournant sous Android: 7 et 10,1 pouces. Ce dernier sera propulsé par un processeur dual-core de 1 GHz, sera équipé d’un port HDMI avec une résolution d’écran de 1280 x 800. Deux caméras s’ajoutent à l’objet.

Aucun nom n’a encore été annoncé pour les deux tablettes, ni un prix. En revanche, on sait qu’elles ne devraient pas arriver sur le marché avant… avril prochain. Gloups!

Pas de panique! Pour les impatients, Acer devrait commercialiser bien plus tôt – on parle de février – une autre tablette de 10,1 pouces, mais tournant cette fois sous Windows 7. Elle exploiterait un processeur AMD. Ici encore, ni nom, ni prix.

Face à Apple, Google et Microsoft, l’Europe soutient Symbian et Nokia.

Windows? Américain. iOS et MacOS? Américains. Android? Américain. Symbian? Européen. La guerre entre systèmes d’exploitation d’appareils mobiles n’est pas que commerciale. Elle est aussi économique, donc politique. Particulièrement en période de crise, lorsque tous les moyens sont bons pour tirer son épingle du jeu.

Et donc, l’Europe prend fait et cause pour Symbian.

Pour faire court – si vous souhaitez découvrir la version longue, en anglais, cliquez ici -, le consortium SYMBEOSE (« Symbian – the Embedded Operating System for Europe ») a été créé par 24 organisations (des fabricants d’appareils, des opérateurs, des universités,…) issues de huit pays. Il va investir 11 millions d’euros dans la recherche et le développement de projets permettant d’améliorer la plateforme Symbian. Le projet a reçu la bénédiction de la Commission Européenne qui va mettre sur la table un montant identique. Au total, c’est donc 22 millions d’euros dont Symbian – donc, Nokia – va bénéficier.

On notera qu’il est ici question de Symbian, mas de MeeGo. Mais il est vrai que MeeGo résulte d’une association entre Nokia et Intel, entreprise américaine… On attend la réaction US. Pas sûr, en effet, que Google, Apple ou Microsoft laissent passer cela sans en parler à la Maison Blanche ou à la direction de l’OMC. S’agit-il de pratiques concurrentielle loyales? L’iPad, l’iPhone, les appareils tournant sous Android ou Windows Phone 7 n’en sortent-ils pas affaiblis? La guerre des systèmes d’exploitation de téléphones mobiles et de tablettes vient de prendre une nouvelle tournure…

Mon nom est ZiiO

Creative se joint à la longue liste des acteurs du marché des tablettes avec deux modèles, les ZiiO 7″ (400 gr.) et 10″ (650 gr.). Seule autre différence physique entre ces deux modèles, leur couleur: blanc pour le 7 pouces, noir pour le second.
Chacun est équipé d’un processeur ZiiLabs ZMS-08 et fonctionne sous Android 2.1 avec possibilité d’upgrade vers 2.2 et suivants. La norme Wi-Fi retenue est 802.11b/g, bizarrement pas « n ».
Annoncés sur le marché pour décembre, les deux ZiiO seront proposés en deux configurations: 8 et 16 GB.
Les prix seront de 250 (8GB) et 270 € (16 GB) pour le 7 pouces et de 300 et 320 € pour le 10 pouces.
Pourquoi une mémoire aussi limitée? « Chaque utilisateur pourra rajouter jusqu’à 32 GB de mémoire selon ses besoins via l’insertion d’une carte microSD. » justifie un porte-parole.
Outre leur prix, plutôt agressif, le point fort des ZiiO semble devoir être leur qualité audio, permise par l’utilisation – unique, semble-t-il, parmi les tablettes existantes – du codec apt-X audio.
La démonstration réalisée à Londres, sans fil et, il est vrai, avec des enceintes du même fabricant, s’est avérée très impressionnante.

Une version 3G est envisagée pour plus tard.

Page 1 of 3123»

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.