Blog Archives

HootSuite: 3 réseaux en un

Déjà disponible pour iPhone, HootSuite vient de rendre disponible son application pour iPad. Elle permet de centraliser en un écran un ou plusieurs comptes Facebook, Twitter et FourSquare.

L’interface exploite bien la taille de l’écran de l’iPad et est efficace. Un clic suffit pour passer de l’actualité d’un réseau à celle de l’autre.

En mode horizontal, la colonne de gauche, fixe, superpose les onglets des trois sections. Poster simultanément un même message sur les trois réseaux est particulièrement facile: on encode le texte et on touche l’icône correspondant au(x) réseau(x) vers lequel on souhaite envoyer la bafouille. Il est même possible de planifier l’heure de la mise à jour du statut. Pratique pour un usage professionnel! Par contre, l’ajout d’une photo sur Facebook ne se fait que par un lien vers ladite photo. Un petit point négatif. De même, on aurait aimé que LinkedIn soit inclus.

Dans l’ensemble, cette application gratuite possède beaucoup d’éléments pour séduire les adeptes des réseaux sociaux… et leur permettre d’y consacrer moins de temps (?) pour en accorder plus aux « vrais » contacts.

Vers une application Facebook pour iPad?

Que vont annoncer les responsables de Facebook lors de la présentation prévue pour mercredi? A ce stade, on est limité aux suppositions. L’invitation précise qu’il s’agira d’un « Mobile Event ». De là supposer que Facebook annonce – enfin – son application officielle pour iPad (à moins, bien sûr, qu’il ne s’agisse de la réapparition de ce fameux Facebook Phone)… La réponse sera pour mercredi soir.

Il était une ville…

Il y a du Sim City dans un nouveau jeu disponible tant pour l’iPhone que pour l’iPad.

Créé par les Britanniques de TeamLava (connus pour Farm Story), City Story vous amène à gérer une ville, prendre soin de ses habitants, construire des usines, établir des commerces, tracer des routes, prévoir des espaces verts et de loisirs,… Sur base de vos progressions, de nouveaux défis sont proposés. Ce qui ravive à chaque fois l’intérêt pour le jeu.

Sans être franchement nouveau, le graphisme est soigné, le dessin sympathique. Epoque oblige, les concepteurs ont veillé à l’aspect « social » du jeu. On peut découvrir les villes d’autres joueurs dans le monde et communiquer avec eux. De même, une passerelle vers l’incontournable Facebook est intégrée.

Au départ – mais on n’a pas accès à tout dès le premier niveau -, le jeu compte un peu plus de 50 types de bâtiments, d’entreprises et de parcs. Mais ce « stock » devrait être enrichi à un rythme hebdomadaire. Pas mal, pour un jeu gratuit…

Photoshop sur iPad

On connaissait Photoshop Mobile d’Adobe pour iPhone et iPod Touch, un outil permettant d’améliorer ses photos en les recadrant, en modifiant leurs couleurs, en jouant de filtres,… L’éditeur américain vient de livrer une nouvelle version (1.3) en lui ajoutant le support de l’iPad. Pour l’occasion, il la renomme Adobe Photoshop Express.

Il ne s’agit pas que d’un changement de nom. De nombreuses nouvelles fonctions, parfois spécifiques à l’iPad, sont proposées: prise en charge de l’affichage en mode Portrait et Paysage, possibilité de travailler simultanément sur plusieurs photos dans un même processus, nouvelle version de l’organiseur pour simplifier le partage des albums, possibilité d’envoyer simultanément ses photos sur Photoshop.com et sur Facebook, etc.

Adobe Photoshop Express est gratuit.

Messieurs les éditeurs, je vous fais une lettre…

Voilà des années que la presse se dit en crise. Les gens ne liraient plus de quotidiens ni de magazines, se contentant, pour s’informer, d’écouter la radio, de regarder la télévision et de surfer sur le Net… sans payer.

Dans leur course à l’audience, la plupart des éditeurs qui se respectent ont fait développer depuis deux ou trois ans des applications spécifiques permettant l’accès à leurs informations au départ de smartphones – et plus particulièrement de l’iPhone – et, aujourd’hui, de l’iPad. Le problème, c’est que beaucoup d’entre eux effectuent ce « passage » au moindre coût et sans imagination.

Certaines applications dédiées à la consultation de supports de presse sont si pénibles que l’on préfère retourner aux sites Web de ces supports. La lecture d’un journal ou d’un magazine sur l’iPad ne peut se limiter à une succession de pages en format PDF. Pour les éditeurs, une telle formule consisterait à se suicider aux yeux des lecteurs. L’iPad est un outil « connecté », que ce soit via Wi-Fi ou la 3G. Profitons-en. C’est aussi un appareil doté de capacités multimédia. Exploitons-les.

S’exprimant cette semaine lors d’un débat organisé à Sidney, Rupert Murdoch a dit combien l’iPad était pour lui « une plateforme parfaite » pour diffuser du contenu actualisé. On ne sait trop ce qu’il entend par là, mais une chose est sûre: les éditeurs disposent aujourd’hui d’une chance exceptionnelle pour « renverser la tendance » et se repositionner comme source d’information incontournable en profitant de l’expertise de leurs équipes rédactionnelles. Reste à revoir la forme. Comme beaucoup d’autres, le métier de journaliste évolue. Hier, c’était du papier. Aujourd’hui, c’est du papier et de l’Internet. Désormais, ce sera du papier, de l’Internet de l’iPad. Avant que, demain ou après-demain, peut-être, le papier ne disparaisse peu ou prou.

La première étape consiste à repenser le « produit ». Il ne s’agit pas de faire de l’original à tous prix. L’application développée par ABC News, par exemple, est amusante, mais risque de lasser rapidement.
Comme évoqué ci-dessus, il convient de partir d’une feuille blanche en tenant compte des particularités de l’iPad et des autres tablettes présentes ou à venir. Un exemple est proposé par cette application gratuite qui cartonne depuis sa sortie sur l’App Store: Flipboard. En mélangeant de multiples sources d’information, en associant textes à photos et vidéos, en intégrant les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter et en profitant des capacités de l’appareil que ce soit pour basculer du mode vertical à l’horizontal ou les effets des pages qui se tournent, Mike McCue et Evan Doll, les deux fondateurs de Flipboard, indiquent clairement aux éditeurs un exemple de voie à prendre… s’ils ne veulent pas mourir. Flipboard, c’est le journal de Papa revu par un Harry Potter de science-fiction.

On évoquera un autre point: le prix. Certains éditeurs font payer l’application destinée à la lecture de leurs contenus. Certes, des informaticiens et des graphistes ont œuvré à son développement et ce travail doit être rentabilisé. Mais, du simple point de vue du bon sens, est-il rationnel de demander de payer pour découvrir un produit dont on ignore la qualité ou l’intérêt? Nous préférons l’approche de Libération: le quotidien français offre son application et permet à un nouvel utilisateur de profiter de son journal gratuitement pendant une semaine. Un délai suffisant pour juger.

FarmVille sur iPad

Véritable phénomène sur Facebook où il compte plus de 82 millions d’adeptes, le jeu FarmVille de Zynga débarque sur iPhone et sur iPad où il était apparemment très attendu. Pour rappel, l’objectif est de gérer une ferme, ses plantations, son bétail et ses récoltes virtuelles.

AP repense l’info

Téléchargeable gratuitement, l’application d’Associated Press offre une nouvelle manière de consommer l’information (en anglais).

Réellement pensée pour l’iPad, cette application combine textes, photos et vidéos au travers d’une interface personnalisable: à chacun d’indiquer s’il est intéressé par la politique, le sport, les infos économiques, la santé,… Les thèmes ainsi sélectionnés appararaissent sous forme de vignettes comportant un titre et parfois une photo. Il suffit de toucher une vignette pour que l’information s’affiche presque en plein écran: un petit bandeau publicitaire – non perturbant – apparaît au bas de l’écran tandis qu’une série de boutons de fonction s’affichent sur sa droite (renvoi vers Facebook, Twitter, par e-mail, etc.). A essayer.

Il y a réseau et raison

Si le développement de versions spécifiques d’applications pour iPhone semble justifié dans la plupart des cas, la taille de l’écran de l’iPad encourage souvent à utiliser la version Web originale. Faut-il, par exemple, introduire une version iPad de LinkedIn? Nous n’en sommes pas convaincus. Idem pour Facebook. La popularité de ce réseau social encourage cependant des développeurs à produire une « app » pour deux raisons: Facebook lui-même ne semble pas intéressé d’en produire une et il y a probablement de l’argent à gagner quand on sait que 500 millions de personnes dans le monde utilisent Facebook de façon régulière. Combien d’entre elles ont un iPad…?

A ce stade, l’offre est vaste. L’amateur a notamment le choix entre Sobees Lite 1.4 (0,79€), Sobees My Friends 1.0 (2,99€), U and Facebook for iPad 3.1 (2,99€) ou encore Friendly – Facebook Browser 1.0 (3.99€). Le premier propose un accès à des fonctions limitées de Facebook. Le second, du même éditeur, rajoute notamment le chat et les photos des amis. Mais un avertissement indique que « un problème empêche certains utilisateurs de démarrer l’application de façon normale ». Une nouvelle version, corrigeant ce problème, aurait été soumise à Apple et serait donc mise en ligne tout prochainement. Le principal défaut de U and Facebook – mais il est de taille -, c’est de ne pas permettre le changement de statut. Incroyable!

Friendly se présente modestement comme « le nec plus ultra de Facebook sur votre iPad ». Objectivement, cette application est supérieure aux précédentes. Heureusement au vu de son prix! Elle reste cependant perfectible. Un utilisateur regrette l’absence de pop up pour les notifications, un autre celle du chat, un troisième celle de ces commentaires sur les photos. Certains problèmes d’affichage auraient aussi été rencontrés. Pour rappel, en surfant directement sur Facebook, vous avez l’original et pour pas un sou…

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.