Blog Archives

Le PlayBook est à la Fnac

Joli coup pour la Fnac, qui propose dès maintenant le PlayBook de Research In Motion.

Trois modèles sont proposés: 16 Gb (499,99€), 32 Gb (599,99€) et 64 Gb (699,99€).

Précision importante: c’est la Fnac France qui propose la tablette cousine du BlackBerry. Sur le (triste) site belge du groupe français, le PlayBook est inconnu…

Sale temps pour la concurrence

24 heures après la présentation de l’iPad 2, il est l’heure de se repencher sur l’annonce et ce qu’elle implique.

La nouvelle génération de la tablette d’Apple ne constitue pas une révolution, mais une évolution intelligente et – sur papier, en tout cas – suffisamment intéressante pour maintenir l’avance que possède l’entreprise californienne sur ses concurrents.
On retrouve un peu le même type de stratégie que celle que l’on a connu avec l’iPhone. Avec la différence que, ici, Apple a choisi de ne pas maintenir l’iPad (le 1) dans sa gamme: les stocks actuels, déjà limités, ne devraient pas être renouvelés.

On retiendra aussi de l’intervention de Steve Jobs son insistance à parler d’une « ère post-PC ».

Et on notera que le moment choisi pour l’annonce ne se contente pas de suivre de quelques jours à peine le début de la commercialisation du Motorola Xoom aux Etats-Unis: l’iPad 2 arrivera sur le marché un mois avant le PlayBook de Research In Motion (BlackBerry). Ce dernier ne sera lancé que le 10 avril. Déjà affaibli sur la ligne de départ par plusieurs faiblesses majeures etsouffrant d’une bibliothèque d’applications sans commune mesure, le PlayBook espérait pouvoir s’emparer du marché business. Pas de chance pour RIM: ce secteur-là aussi cède de plus en plus aux charmes de l’iPad. Et ce n’est pas ce mois de retard qui va arranger les choses.

Loin de nous l’idée de « tuer » le PlayBook avant sa naissance, mais s’il réussit malgré ses handicaps, c’est qu’il a du Mac Gyver dans les veines!

Le PlayBook est-il mort-né?

Ce n’est bien sûr qu’un avis, mais, pour les clients de Wedge Partners, il sonne comme un couperet.

Dans un mail envoyé aux clients de son entreprise et mis en exergue par CNBC, Brian Blair, patron de Wedge Partners indique que, selon lui, le PlayBook de Research In Motion (BlackBerry) est mort-né. Pourquoi? « Parce qu’il sera sensiblement inférieur aux autres tablettes présentes sur le marché et que les consommateurs ne l’achèteront pas ». Il évoque aussi le manque de motivation des concepteurs d’applications et notamment de jeux.

Selon Brian Blair, le plus gros défaut du PlayBook est de requérir un BlackBerry pour accéder à l’e-mail, à l’agenda et au carnet d’adresses. Et le bonhomme d’enfoncer le clou en indiquant que cet échec annoncé pourrait se traduire pour RIM par une perte de plusieurs centaines de millions de dollars. De quoi combler de joie les actionnaires de l’entreprise canadienne… et ceux d’Apple.

Les développeurs font leur choix

Quelles sont les plateformes vis-à-vis desquelles les développeurs d’applications se sentent le plus positifs? La question, posée par Appcelerator et IDC auprès de 2363 d’entre eux entre le 14 et le 16 septembre se traduit par une vision tranchée avec deux grandes familles de vainqueurs: iOS (iPhone et iPad) et Android, que ce soit pour les téléphones mobiles ou les tablettes.

L’annonce de la tablette de Research In Motion changera-t-elle quelque chose à la donne? A voir lors du prochain rapport, mais on constate que, aujourd’hui même, le smartphone BlackBerry n’emporte que 34% des faveurs des développeurs contre un impressionnant 91% pour l’iPhone.

Sur le long terme, avec la multiplication attendue des appareils tournant sous Android, on peut imaginer que cette plateforme dépassera iOS dans le cœur des développeurs. Mais ceux qui doivent vraiment se faire du souci aujourd’hui, ce sont Microsoft (Windows Phone 7), HP (webOS) et plus encore Nokia (Symbian et MeeGo) et Amazon (Kindle).

PlayBook, ma tablette au Canada

Comme escompté de longue date, Research In Motion a dévoilé sa tablette, finalement baptisée PlayBook. Nettement plus petite que l’iPad (7 pouces), elle semble prioritairement viser le marché des entreprises (bizarre, alors, d’avoir choisi un tel nom: PlayBook, cela évoque plutôt les loisirs, non?) et permettra l’accès Internet via Wi-Fi (802.11 a/b/g/n). Pour ceux qui voudraient exploiter la 3G, la seule solution sera d’utiliser en parallèle un smartphone BlackBerry qui fournira la connexion requise.

D’un poids de 400 gr., le PlayBook exploite BlackBerry Tablet OS et est doté d’un processeur 1 GHz avec 1 GB de mémoire Ram. Il dispose d’un connecteur microHDMI, d’un microUSB et est Bluetooth (2.1). Sa plateforme est compatible Java et HTML5. Il est annoncé comme « vraiment multitâche » et est équipé de deux caméras (3 millions de pixels pour la frontale, 5 millions pour l’autre) supportant l’enregistrement vidéo en haute définition (norme 1080p) pour permettre la vidéoconférence.

Aucune information n’a été communiquée par l’entreprise canadienne quant à l’autonomie de l’appareil, ni à son prix. La tablette devrait être commercialisée en Amérique du Nord début 2011.

RIM va se mettre à table(tte)?

La rumeur courrait depuis plusieurs semaines: selon le Wall Street Journal, une tablette estampillée Research In Motion (BlackBerry) serait annoncée peut-être dès la semaine prochaine avant une commercialisation prévue pour le trimestre prochain.

Cette tablette aurait un écran de 7 pouces (comme celle de Samsung) et serait dotée d’une ou de deux caméras. Elle disposerait de connexions Bluetooth et  à large bande, mais ne pourrait se connecter à un réseau cellulaire que via un BlackBerry. Si tel devait être le cas, cela limiterait méchamment le nombre de clients potentiels!

Plutôt que d’utiliser le système d’exploitation BlackBerry 6, RIM aurait retenu une nouvelle plateforme élaborée par QNX Software Systems, une entreprise rachetée plus tôt cette année par Research In Motion.

Une torche avant…?

Les rumeurs concernant le lancement cet automne d’un hypothétique ‘BlackPad’ enflent sur la Toile.

Research In Motion va-t-il essayer de concurrencer l’iPad en se lançant lui aussi sur le marché des tablettes?  Comme pour l’iPhone et l’iPad avant leur officialisation, on voit en tout cas apparaître sur le Web des vues d’artistes sur ce à quoi l’objet pourrait ressembler. L’illustration ci-jointe en fait partie: ce n’est donc pas une image officielle.

Entretemps, Research In Motion vient de présenter un téléphone mobile avec lequel il espère regagner des parts de marché face à l’iPhone d’Apple. Mais à ce stade, les seules informations sur le BlackBerry Torch 9800 concernent sa commercialisation aux Etats-Unis. Pour le reste du monde, le mot d’ordre est « Plus tard… ». Plus d’info sur CyberNews.

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.