Blog Archives

Mince alors!

Xperia Tablet Z2_HandMais où s’arrêteront-ils?
Alors que Huawei venait de dévoiler hier une tablette épaisse seulement de 7,18mm, Sony a fait mieux en annonçant ce matin que la nouvelle Xperia Z2 Tablet tenait en 6,4 mm! Sony la présente comme la « tablette ‘waterproof’ la plus mince et la plus légère au monde.

La performance est d’autant plus impressionnante qu’il s’agit ici d’une « grande » tablette (10.1″).

Dotée d’une batterie de 6000 mAh, d’un processeur Qualcomm® Snapdragon™ 801 2,3 GHz et fournie d’origine avec des écouteurs « noise cancelling », la Xperia Z2 Tablet de Sony devrait être en magasins chez nous courant avril. Les prix seront de 499 et 549 euros pour les versions Wi-Fi 16 et 32 Go. La version 16 Go Wi-Fi + 4G est annoncée à 629 euros.

Apple peut-il se passer de Samsung?

On a déjà beaucoup écrit sur l’étrange rapport qui régit les relations entre Apple et Samsung. Les événements de ces dernières heures ne vont faire que pimenter cette histoire d’amour-haine au sein d’un couple dont aucun des deux membres ne semble pouvoir se passer de l’autre.

Apple accuse donc Samsung d’avoir copié l’iPhone et l’iPad sur ses smartphones et tablettes Galaxy tant au niveau des technologies que de l’interface utilisateur, de son style innovant et même de ses emballages. Et Apple de parler des produits Galaxy comme de « contrefaçons ». Ouille.

Objectivement, il faut reconnaître un peu plus qu’un air de ressemblance entre les appareils incriminés et ceux d’Apple. De ce point de vue, on peut même s’étonner que la plainte ne tombe que maintenant. Mais on suppose que les avocats ont voulu peaufiner leur dossier. Et puis, il y a précisément ces relations privilégiées qui lient les deux entreprises. En gros, Apple est un client de Samsung. Un gros. Le deuxième, semble-t-il, après Sony. En 2010, l’entreprise californienne aurait payé 5,7 milliards de dollars à Samsung. Ce qui représente environ 4% du chiffre d’affaires de ce dernier. Ces commandes concernaient différents types de composants. Et la qualité du géant coréen semble convenir à Apple qui, pas plus tard qu’hier (!), vient de décider de lui confier en outre la production des mémoires SSD destinées au MacBook Air et qui, jusque là, étaient produites par Toshiba. C’est aussi Samsung qui produit le processeur A4 qui équipe l’actuel iPhone.

Samsung aurait-il trouvé l’inspiration auprès des produits qu’il aide à fabriquer pour l’un de ses clients? La tentation pouvait être grande au vu du succès rencontré par les créations d’Apple et la volonté affirmée de Samsung d’être présent sur ces marchés. Or, dans chaque secteur où il se présente, le géant coréen entend jouer un rôle important, sinon le premier. Il utilise pour ce faire la toute puissance de ses dizaines de milliers de salariés et celles d’usines qui, depuis des années, fabriquent tout et pour presque tout le monde. Si Philips a annoncé hier plus ou moins ouvertement qu’il abandonnait le marché des téléviseurs, c’est en réaction à l’offensive menée depuis des années par le géant coréen dont la stratégie ne s’arrête pas à atteindre la première place d’un marché. Une fois arrivé à ce stade, il continue à casser les prix de façon telle que ses concurrents ne peuvent plus que déclarer forfait. Prévoit-il de revoir ces prix à la hausse après, quand il sera seul sur le marché? A voir.

Apple peut-il se passer de la production du géant coréen? Si personne n’est irremplaçable, l’exercice ne serait certainement pas simple. Et, en réalité, ce n’est probablement pas ce que souhaite Apple.

Alors, que veut Apple? On peut imaginer qu’il désire d’abord réduire sa facture annuelle à Séoul. On peut aussi imaginer qu’il souhaite freiner le géant coréen dans sa commercialisation de produits concurrents et, par là, ralentir la progression d’Android, dont il est l’un des plus importants vendeurs. En tous les cas, la procédure sera longue. Et Samsung ne semble pas disposer à se laisser montrer du doigt sans réagir. Il pourrait à son tour introduire une plainte contre Apple. On connaît des avocats qui vont se remplir les poches.

Les petites nouvelles du 11 février 2011

Alors que l’annonce, ce matin, de la prise de contrôle de Nokia par Microsoft du partenariat entre Microsoft et Nokia secoue toute l’industrie, un autre coup d’éclat pourrait tomber prochainement. Il se murmure que, choqué par le rejet de son application eBook Reader de l’iOS App Store, Sony envisagerait de retirer son catalogue musical de l’iTunes Music Store. Ce retrait interviendrait simultanément avec le lancement du nouveau service « Music Unlimited » de Sony qui permettra de « streamer » plus de 6 millions de chansons du catalogue Sony à destination des téléviseurs, lecteurs de Blu-ray et consoles de la marque. A confirmer.

Pour ce qui concerne plus particulièrement l’iPad les annonces du jour touchent notamment à la sortie imminente d’Opera Mini pour iPad (ce serait pour le début de la semaine prochaine) et à celle d’une mise à jour de The Daily. La version 1.02 de l’application devrait notamment répondre aux critiques visant sa lenteur.

Deux Sony Reader Pocket Edition à gagner!

Vous l’aimez? A l’occasion de la Saint-Valentin, trouvez les (bons) mots pour le dire et gagnez un Sony Reader Pocket Edition!

Telle est l’idée derière le concours « Il y a de l’amour dans l’air » organisé par Sony Belgique. La filiale de l’entreprise japonaise précise que « Nous ne nous attendons pas à l’apparition d’un nouveau Stendhal, un peu d’inspiration et un grand cercle d’amis suffiront amplement« .

Chaque visiteur du site www.readersinlove.com a l’opportunité d’y laisser un message romantique, rigolo ou même audacieux à son ou à sa bien-aimée. Il convient ensuite de choisir un arrière-plan assorti, de télécharger une photo, d’en prendre  une soi-même via sa webcam ou de la choisir sur Facebook avant de répondre à une question subsidiaire.

Et comme plus aucune opération marketing ne peut être organisée aujourd’hui sans un lien vers les réseaux sociaux, Sony précise que « via Facebook et Twitter le participant pourra demander à ses amis et aux membres de sa famille de voter pour lui. Cette création personnelle pourra aussi être téléchargée sous format pdf. »

Le concours sera clôturé le 10 février. Les gagnants recevront un Sony Reader Pocket Edition (valeur: ± 185€) personnalisé avec leur message romantique comme texte d’accueil.

  • 2 Go de mémoire interne, pour emporter jusqu’à 1 200 de vos livres favoris
  • écran tactile optimalisé de 5 pouces (la taille d’un poche) qui se laisse feuilleter, surligner ou annoter du doigt ou du stylet
  • les dictionnaires électroniques intégrés donnent sens aux mots incompréhensibles
  • écran en papier électronique E Ink® Pearl à contraste élevé, qui propose un affichage similaire à du papier, lisible même en plein soleil et sans fatiguer les yeux
  • grâce à une prise en charge de multiples formats de publication numérique, notamment le format EPUB dont l’usage est très répandu, vous aurez la liberté de se procurer des livres auprès de toute une multitude d’endroits sur le Web

Maintenant, c’est à vous de jouer: avant de pouvoir lire, il faut d’abord aimer… et bien le dire!

L’ebookstore de Google pas encore en Europe

On en parlait jusque là comme de « Google Editions ». Pour le lancement de ce nouveau service, l’entreprise américaine a revu son nom: c’est Google eBooks. Cette librairie en ligne, fruit de plusieurs années de travail visant à numériser des millions d’ouvrages, est entrée dans sa phase active aujourd’hui… aux Etats-Unis. Aucune information précise ne permet d’indiquer quand elle sera ouverte au reste du monde et particulièrement à l’Europe.

L’idée? Proposer l’achat de livres sous format électronique que l’on pourra lire ensuite sur plusieurs plateformes: iPhone, iPad, appareils Android, ordinateurs, Reader de Sony, Nook de Barnes & Noble… On notera que le Kindle d’Amazon, actuel leader du secteur, n’est pas inclus.

Les utilisateurs pourront « stocker » les ouvrages achetés sur une sorte de bibliothèque personnelle en ligne à laquelle ils accèderont via leur compte… Google. Le contenu regroupe des ouvrages de référence, des livres scolaires et scientifiques, des romans du domaine public en plus de best-sellers. Selon les responsables de Google, ce sera « la plus grande librairie électronique de la planète ».

La Fnac passe à la liseuse

A partir du 10 novembre, la Fnac commercialisera sa propre liseuse électronique, le FnacBook. A l’image du libraire américain Barnes & Noble avec son Nook, le groupe français espère donc pouvoir opposer une concurrence respectable à Sony, Amazon et Apple (sans parler des autres) avec un appareil de petit format (écran tactile de 7,6 x 10,2 cm, soit 6 pouces: un rien plus grand que le Reader Pocket Edition de Sony).

Sa mémoire est de 2 GB (extensible via carte microSD). Le FnacBook, proposé à 199 euros, permettra de lire les fichiers ePub, txt, PDF, mais aussi MP3, JPEG, etc.

Compatible Windows et MacOS, le FnacBook est Wi-Fi. En France, l’acquéreur bénéficiera d’une connexion 3G gratuite. L’appareil, fabriqué par Sagem, disposera à son lancement d’un catalogue en ligne de 80.000 livres et 750 BD.

Il semble que, dans un premier temps en tout cas, la Fnac limite la commercialisation de son appareil à l’Hexagone. Si ses dirigeants ont choisi un nom aussi peu francophone que FnacBook, ce ne peut cependant être que dans l’espoir d’une distribution internationale.

Sony passe à la lecture

Disponible depuis des mois à l’étranger et notamment en France, les ebooks de Sony vont enfin être officiellement commercialisés en Belgique.

Faisant table rase du passé (on oublie les modèles « anciens »), le fabricant japonais se concentre uniquement sur ses deux nouveaux modèles: il lancera son Reader Pocket Edition et le Reader Touch Edition à partir de la mi-octobre dans les magasins Sony Center. Ils seront commercialisés par la Fnac un mois plus tard.

Les deux appareils sont équipés de 2 GB de mémoire. Sony considère que cela permet de stocker l’équivalent de 1200 livres. Le Reader Touch Edition peut en outre accueillir jusqu’à 32 GB de mémoire supplémentaire et permet l’écoute de fichiers audio en .mp3 et .aac.

Le Reader Pocket Edition (155 gr., écran tactile de 5 pouces, soit 12,7 cm) sera proposé en argenté, rose ou bleu et vendu 180€.
Le Reader Touch Edition (220 gr., écran tactile de 6 pouces, 15,24 cm) sera proposé en argenté, rouge ou noir et vendu au prix de 230€.

De l’usage de l’iPad

Du 28 juillet au 10 août 2010, le bureau britannique Cooper Murphy Webb a conduit une enquête auprès de 1034 utilisateurs d’iPad. But: savoir comment et à quoi est utilisée la tablette d’Apple.

On y apprend notamment que 43% des répondants utilisent l’iPad plus dix heures par semaine. Pour 15% de ces 1034 personnes, c’est même plus de 20 heures.

27% des participants à l’enquête n’emportent jamais leur joujou hors de chez eux.

L’iPad serait le support préféré par 31% des participants pour lire journaux et magazines. C’est plus que l’ordinateur (26%), la copie papier traditionnelle (24%) ou le téléphone mobile (12%).

41% des répondants indiquent que l’iPad est leur système préféré pour lire des livres. Le bouquin traditionnel (36%) est dépassé! L’ordinateur n’obtient que 12% des suffrages pour ce point précis. Par contre, il reste l’outil le plus apprécié pour surfer sur le Net (55%), l’iPad ne constituant la « machine à naviguer idéale » que pour 38%.

Dernier point analysé: le jeu vidéo. Et là, Nintendo, Sony et Microsoft ont peut-être des soucis à se faire. Pour 37% des personnes interrogées, l’iPad est la plateforme de jeu la plus appréciée. Les consoles traditionnelles se situent juste en-dessous (35%), devant les ordinateurs (22%) et les téléphones mobiles (6%).

Chaaaaargez!

L’iB969 de iHome est une station de chargement un peu particulière.

Elle peut prendre… en charge à la fois un iPod, un iPhone, un iPad et même – soyons fou! – un BlackBerry et un eBook reader comme ceux de Sony, le Kindle d’Amazon ou le Nook de Barnes & Noble.

L’avantage, c’est bien sûr d’éviter d’être pris dans une jungle de câbles. Maintenant, a-t-on vraiment besoin d’un BlackBerry en plus d’un iPhone? Et d’une liseuse eBook en plus d’un iPad?

Le joujou est proposé à 129 dollars, hors frais d’expédition.

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.