Blog Archives

Plus de tablettes que de PC d’ici 2015

Smart connected devices 2013-2017

Il se vendra plus de tablettes que d’ordinateurs dans le monde au cours du dernier trimestre de l’année. Et dès 2015, cette passation de pouvoir couvrira l’année entière. La dernière étude d’IDC confirme l’engouement du public pour l’électronique mobile , mais souligne aussi que cette montée en puissance sera d’abord permise par l’invasion de tablettes à bas prix et des programmes d’échange comme ceux déjà mis en place aux Etats-Unis par Apple ou Best Buy.

Le bureau d’études prévoit aussi que les smartphones de très grande taille (écran de 5 pouces voire davantage) vont progressivement grignoter des parts de marché des mini-tablettes (écran de 7 à 8 pouces). Cette évolution devrait faire sentir ses effets d’ici 12 à 18 mois.

Worldwide Smart Connected Devices 2012-2017Parallèlement à l’engouement pour les tablettes, celui pour les smartphones va continuer à s’amplifier pour représenter environ 70% de l’ensemble des appareils connectés d’ici 2017.

Mon nom est ZiiO

Creative se joint à la longue liste des acteurs du marché des tablettes avec deux modèles, les ZiiO 7″ (400 gr.) et 10″ (650 gr.). Seule autre différence physique entre ces deux modèles, leur couleur: blanc pour le 7 pouces, noir pour le second.
Chacun est équipé d’un processeur ZiiLabs ZMS-08 et fonctionne sous Android 2.1 avec possibilité d’upgrade vers 2.2 et suivants. La norme Wi-Fi retenue est 802.11b/g, bizarrement pas « n ».
Annoncés sur le marché pour décembre, les deux ZiiO seront proposés en deux configurations: 8 et 16 GB.
Les prix seront de 250 (8GB) et 270 € (16 GB) pour le 7 pouces et de 300 et 320 € pour le 10 pouces.
Pourquoi une mémoire aussi limitée? « Chaque utilisateur pourra rajouter jusqu’à 32 GB de mémoire selon ses besoins via l’insertion d’une carte microSD. » justifie un porte-parole.
Outre leur prix, plutôt agressif, le point fort des ZiiO semble devoir être leur qualité audio, permise par l’utilisation – unique, semble-t-il, parmi les tablettes existantes – du codec apt-X audio.
La démonstration réalisée à Londres, sans fil et, il est vrai, avec des enceintes du même fabricant, s’est avérée très impressionnante.

Une version 3G est envisagée pour plus tard.

Et si on mettait une TV dans l’iPad?

Selon le Financial Times, Motorola travaillerait avec l’opérateur américain Verizon pour préparer le lancement, cet automne, aux Etats-Unis, d’une tablette numérique qui permettrait notamment la réception de programmes télévisés.

Cet appareil, de nom encore inconnu, serait plus compact et léger que l’iPad, tournerait sous Android 3.0 et serait équipé d’un écran de 10 pouces et de deux caméras (dont une destinée à un système de vidéoconférence).

Cette information souligne l’impact croissant d’Android, mais, si elle se confirme, ne devrait toucher prioritairement que le marché américain. Le marché européen de la télévision est bien plus complexe – parce que morcelé – que celui des Etats-Unis. En outre, même s’il fut autrefois numéro un du téléphone mobile en Europe, Motorola a pratiquement disparu des rayons de nos magasins… et donc de l’esprit des consommateurs.

Mais tout indique que d’autres acteurs travaillent sur la même voie. En Europe, et notamment en Belgique, les tentatives des opérateurs visant à populariser la télévision mobile se sont pour l’instant soldées par des échecs. Mais s’ils sont accompagnés par un fabricant proposant une solution séduisante et performante, le concept pourrait enfin décoller. Un peu comme l’Internet mobile avec l’iPhone.

Il faut tuer l’iPad!

Développer une alternative à l’iPad basée sur Windows constitue une priorité pour Microsoft. C’est ce que vient d’indiquer Steve Ballmer, numéro un de l’entreprise américaine, au cours de l’annuel Financial Analysts Meeting. Il a reconnu à cette occasion que le succès commercial de l’iPad le dérangeait et qu’il avait donné des consignes à ses troupes – tant du département software que hardware – pour générer une réponse compétitive.

« Apple a réalisé un travail intéressant » admet Steve Ballmer. « Ils en ont vendu plus que ce que je voudrais. Nous réfléchissons à la question. » Et de préciser « J’ai participé à trop de réunions avec des journalistes scotchés à leur iPad pour prendre des notes« .

Pour rappel, Microsoft avait cherché à populariser le concept de tablette en 2001. Mais il n’a jamais réussi au-delà de quelques marchés niche. Pour cette année, le total des ventes de tablettes tournant sous Windows pourrait atteindre 1,25 million d’exemplaires, un chiffre dépassé par Apple en à peine deux mois.

L’iPad va-t-il enterrer le netbook?

Grace à l’iPad, Apple fait son entrée dans le top 5 des fabricants d’ordinateurs portables, selon la dernière étude de Canalys basée sur les résultats du deuxième trimestre de l’année.

A lui seul, l’iPad représenterait environ 6% des ventes de PC portables. « Parallèlement à ‘l’effet Apple’, l’iPad doit son succès au peu de progrès réalisés dans les autres segments de l’informatique nomade, comme les netbooks, explique Chris Jones, vice-président et analyste principal chez Canalys. Pour progresser, les fabricants de PC devront innover ou rechercher de nouveaux créneaux commerciaux avec leurs propres tablettes« .

Vu le grand nombre de fabricants ayant annoncé qu’ils allaient se lancer sur le marché des tablettes, Canalys prévoient que les ventes de celles-ci dépasseront celles de netbooks dès 2012, Apple devant profiter de son avance pour garder l’avantage au moins jusqu’à la fin de l’année prochaine.

Chris Jones indique aussi que « La clé pour offrir une bonne ‘user experience’ sur un appareil mobile est d’assurer que le matériel et les logiciels fonctionnent ensemble de façon harmonieuse« . Pour l’analyste, des plateformes comme iOS, Android, webOS et peut-être BlackBerry, de même que Chrome, MeeGo et Windows, devraient s’affronter sur ce marché au cours des trois prochaines années.

« Comme le nombre de consommateurs utilisant plusieurs appareils est en augmentation, il sera aussi important pour les tablettes de s’intégrer facilement parmi les équipements existants” précise Natalie Spitz, Senior Analyst chez Canalys.

Les tablettes représentent un achat additionnel qui peut être considéré comme « de luxe ». A un certain stade, les consommateurs devront choisir entre elles et netbooks, ce qui pourrait amener le volume de ceux-ci à diminuer, les fabricants étant actuellement enclins à développer leur offre sur les tablettes.

Le signe indien

Le jour même du lancement de l’iPad en Belgique – et dans une quinzaine d’autres pays -, Kapil Sibal, le ministre indien en charge du Développement des Ressources Humaines a dévoilé une tablette tactile d’inspiration similaire et pensée pour les étudiants.

Plus grosse différence: son coût. Cet iPad à la sauce indienne ne coûterait que 1500 roupies, soit environ 35 dollars lors de son lancement. Par la suite, en jouant sur les volumes de production, le prix pourrait même passer à… 10 dollars.

Il s’agit évidemment d’un clone « low cost » dont on ne connaît pas l’ensemble des caractéristiques et pour lequel ses concepteurs espèrent arriver à une commercialisation en Inde dans le courant de l’année prochaine.

Right Column Widgets

Welcome to the Right Column for the Evening Shade theme. You can put a variety of widgets in this location and to manage where they are published in your site, you can download the Widget logic plugin.